bd

Swan

Swan, Tome 1: Le buveur d’absinthe de Néjib, Gallimard

Pour résumer:

Tout juste débarqués de New York, Scottie et sa soeur Swan n’ont qu’une idée en tête : intégrer les Beaux-Arts de Paris. Guidés dans la capitale par leur cousin Edgar Degas, ils rencontrent Ingres, Manet, Fantin Latour… et découvrent que le Louvre fourmille de rapins qui copient les grands maîtres. Mais quel est le prix à payer pour intégrer ce monde en pleine effervescence ? De l’enthousiasme de la découverte aux premières désillusions, la passion de l’art va façonner leur destin.

Ce que j’en pense:

Swan débarque avec son frère à Paris, espérant rentrer à l’École des Beaux Arts. Sur place, ils vont faire la connaissance de grands peintres et découvrir les coulisses de ce monde cruel et sélectif.

Avec ce premier tome, nous découvrons la face cachée des œuvres d’art. Les noms des peintres nous sautent aux visages ainsi que leurs tableaux mais, ce que nous montre Néjib, c’est l’envers du décor: les querelles, les coups bas, les médisances…

Dans ce contexte, nous suivons Swan, une jeune américaine bourgeoise avec du talent mais qui, comme elle est une femme, ne peut pas rentrer aux Beaux Arts. Sa pugnacité et son talent vont l’amener à rencontrer de grands maîtres de la peinture. Tout au long de la lecture, on sent que son envie de peindre augmente. Finalement, sa détermination la mènera-t-elle jusqu’à son objectif? C’est sur cette question que se clôt ce premier tome.

Vous l’aurez compris, c’est donc une héroïne qui est au centre de ce roman graphique. Swan s’avérera avoir une vraie force de caractère et un vrai cran. Elle ne se laisse pas faire, elle sait ce qu’elle veut et elle fait tout pour l’obtenir. Bref, c’est une héroïne comme je les aime.

Graphiquement, tout au long de ma lecture, je me disais que je connaissais ce style un peu nerveux avec très peu de couleur et peu de détails. Et puis, d’un coup, le flash! Néjib est l’auteur de Stupor Mundi que j’avais cordialement détesté! Pour Swan, je ne serai pas aussi catégorique que pour la première BD. J’ai trouvé l’esthétique sympa et je pense que l’histoire a beaucoup contribué à me faire apprécier l’esprit graphique.

Bref:

Une lecture que j’ai apprécié.

Si je devais le noter:

4-plumes

Un petit aperçu:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s