Policier/ Thriller

La Collection de Paul Cleave

9782355842764ori

La Collection de Paul Cleave, Sonatine

Pour résumer:

Des gens disparaissent à Christchurch. C’est d’abord Cooper Riley, un professeur de psychologie criminelle distingué. Puis une de ses étudiantes, Emma Green. Le père de celle-ci appelle à l’aide Theodore Tate, un ancien flic, qui vient juste de sortir de prison, où il purgeait une peine pour avoir renversé Emma alors qu’il était ivre au volant. Mû par un intense sentiment de culpabilité, Tate recommence donc à arpenter les rues brûlantes de la ville, conscient que chaque heure qui passe voit se réduire les chances de retrouver Emma vivante. Bientôt, ses pas le mènent vers l’ancien hôpital psychiatrique de Christchurch, Grover Hills, un établissement au sombre passé. Il va alors être amené à affronter deux personnages pour le moins inquiétants. Melissa X, une tueuse en série dont la police, qui possède ses empreintes, son ADN et sa photo, n’est pourtant jamais parvenue à déceler la véritable identité. Et un mystérieux individu, amateur de serial killers au point de les collectionner…

Ce que j’en pense:

Tate sort de prison et de retrouve confronté à la réalité de Christchurch. Deux disparitions vont donner du fil à retordre à cet ancien flic.

Dans ce roman, plusieurs récits s’entremêlent. Le livre est jalonné de petits rebondissements mais rien de vraiment extraordinaire. C’est dommage car l’idée de ce tueur en série qui collectionne les tueurs en série était vraiment une idée originale. J’ai trouvé que l’ensemble était un peu trop plan plan. Personnellement, j’aime les thrillers musclés et au rythme haletant. J’ai donc été un peu déçue de ce côté là…

Les personnages sont néanmoins intéressants. La psychologie de ces derniers est très fine. C’est un vrai point fort de ce livre. Par contre, l’auteur tombe par moment dans un espèce de pathos dégoulinant qui ne m’a pas vraiment plu. Le personnage de Emma qui est une des victimes est présente dans tout le texte mais seulement en fond. On dirait qu’elle fait tapisserie et je pense que le récit aurait gagné à ce que son personnage soit mieux exploité.

Malgré tous ces bémols, l’écriture de Paul Cleave est agréable.

Bref:

Je ne suis pas conquise.

Si je devais le noter:

3-plumes

Publicités
Policier/ Thriller·Service Presse

La frileuse de Nicole Buresi

9782367951263_1_75

La Frileuse de Nicole Buresi, Chèvre Feuille Étoilée

Pour résumer:

Hubert de Vérangis s’effondre sans crier gare à l’heure de l’apéritif.
Jean, son secrétaire, est dans la pièce voisine. Principal suspect, il entreprend d’écrire une sorte de journal de l’enquête menée par le commissaire Letonner.
Témoin et acteur du drame à huis clos où les personnages révèlent peu à peu leurs secrets, Jean a aussi ses ambiguïtés, ses pulsions, ses zones d’ombre.
Très inquiet sur son sort, trouvera- t-il auprès de son cousin Paul le soutien qu’il en attend ?
Sur fond de magouilles politiques, le jeu, le sexe, l’argent, l’amour tirent les ficelles. Qui manipule qui ? Qui est victime, qui est innocent ?
Au centre de la grande maison, immobile, se tient la statue de La Frileuse. Tous tournent autour d’elle, comme autour de la fascinante Clarisse. Est-ce uniquement par amour de l’art ?

Ce que j’en pense:

Hubert de Vérangis meurt brutalement. Le commissaire Letonner mène l’enquête. Nous suivons Jean le fidèle secrétaire du mort. Jean a un regard incisif sur ce qui l’entoure et s’avère être un personnage trouble.

Cette narration en « je » savamment construite constitue un roman noir au suspens haletant. L’ambiance de huis clos vient rajouter de la tension à ce récit. L’intrigue renferme de multiples rebondissements qui donnent un bon rythme à l’ensemble.

L’écriture est agréable et très finement construite. L’auteure use de divers subterfuges pour perdre son lecteur et brouiller les pistes. Mais à trop vouloir tenir son public en haleine, on risque de tomber dans de vilains travers. Nicole Buresi use et abuse des rebondissements jusqu’à la toute fin du roman. Malheureusement, cela m’a lassé et j’avoue que la fin m’a paru bien trop longue.

Bref:

Un roman inégal qui ne m’a pas complètement conquise.

Si je devais le noter:

1-plume

Merci qui?

Je remercie Babelio et Chèvre Feuille Étoilée pour leur confiance.

Babelio

alt-icon

 

 

Policier/ Thriller

L’été qui ne s’achève jamais de Peter Robinson

9782253116530-001-t

L’été qui ne s’achève jamais de Peter Robinson, Livre de Poche

Pour résumer:

Un adolescent disparaît dans d’étranges circonstances et Alan Banks, son meilleur ami, se reproche longtemps de ne pas avoir su prévenir sa mort. Trente ans plus tard, devenu inspecteur principal dans la police du Yorkshire, Banks croit avoir tiré un trait sur le passé. Jusqu’à une macabre découverte qui vient rouvrir la plaie, le plongeant dans une enquête particulièrement sensible, face à ses propres démons. À des années et des kilomètres de distance, ces deux meurtres pourraient bien être liés et leur élucidation se révéler aussi redoutable pour les vivants que pour la mémoire des morts.

Ce que j’en pense:

Avec ce roman policier, le lecteur suit deux enquêtes en parallèle et dont le lien est Alan Banks. L’intrigue est vraiment bien. Je suis très vite rentrée dans l’histoire, complètement intriguée par ce qui avait bien pu arriver à Graham. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque l’auteur me fit un beau pied de nez au détour d’un paragraphe, en m’embarquant dans une seconde disparition mystère. Décidément, Peter Robinson a l’art de mener plusieurs choses de front. Il n’y a aucun lien entre ses deux enquêtes sauf peut être le personnage principal, Alan Banks.

J’ai apprécié ces histoires bien menées ainsi que les différents rebondissements mais j’ai trouvé que l’ensemble manquait un peu de rythme. Adepte des thrillers, j’aurai parfois voulu trouver des actions plus musclées plutôt que de longs dialogues réflexifs…

Néanmoins, j’ai trouvé l’ensemble bien construit, avec des personnages intéressants. Alan Banks est au centre de cette intrigue et le lecteur découvre même un gros pan de son passé. L’inspecteur tombe le voile et se met à nu dans cet opus, acquérant ainsi une dimension véritablement humaine.

Quant à l’écriture, elle est très agréable. J’ai apprécié le choix de narration qui alterne les points de vue des trois enquêteurs. Chaque paragraphe enrichit le suivant faisant ainsi avancer l’intrigue de façon subtile.

Bref:

Une lecture agréable mais qui manque de punch à mon goût.

Si je devais le noter:

3-plumes

Policier/ Thriller

L’Apocalypse selon Marie de Patrick Graham

9782266184298ori

L’Apocalypse selon Marie de Patrick Graham, Éditions Pocket

Pour résumer:

L’ouragan Katrina se déchaîne sur La Nouvelle-Orléans. Tandis que la ville lutte contre les éléments, une bataille plus cruciale se livre en coulisses : l’affrontement final d’une guerre sans merci, dont les origines remontent à la Création. Et l’issue de ce combat pourrait bien dépendre de l’agent spécial Marie Parks… Alors qu’elle enquête sur la mort inexplicable de plusieurs archéologues de renom, Marie se retrouve dans l’œil du cyclone. Après avoir mené la traque la plus délicate et la plus intime de sa carrière, elle doit se surpasser : de son talent exceptionnel de chasseuse de tueurs dépendent la vie d’une petite fille et l’avenir de l’humanité…

Ce que j’en pense:

Marie est un agent du FBI qui a eu une vie douloureuse Un fléau s’abat sur la Terre, modifiant l’ADN humain, faisant vieillir l’humanité prématurément, Marie est en charge de sauver le Monde.

L’intrigue est d’une richesse! Franchement, la résumer est un véritable challenge. C’est accrocheur avec énormément de rebondissements, si bien que par moment, j’ai vraiment cru que j’allais m’y perdre. Avec ce roman, Patrick Graham mélange savamment thriller et science-fiction. Il a su me séduire avec une histoire hors du commun.

Il y a énormément de personnages et au début, j’ai vraiment eu du mal. Finalement, j’ai réussi à prendre mes marques et j’ai admiré la vraie complexité psychologique des personnages.

Marie est l’héroïne incontestée de ce livre. L’auteur s’est attachée à bien la construire et lui a donné une véritable dimension humaine. Néanmoins, Patrick Graham dessine une personnalité particulière à son personnage mais ne l’exploite pas totalement selon moi. Il s’évertue a donné une vraie histoire à sa protagoniste, mais ne va pas jusqu’au bout de son idée, c’est vraiment dommage.

L’ensemble est bien écrit, simple et efficace. Les dialogues donnent un certain rythme à l’ensemble.

Bref:

Un bon thriller.

Si je devais le noter:

5-plumes

Policier/ Thriller

Sous haute tension d’Harlan Coben

9782266236751ori

Sous haute tension d’Harlan Coben, Pocket

Pour résumer:

Une joueuse de tennis enceinte, qu’on fait chanter sur Facebook.
Un ancien rockeur au creux de la vague, vivant reclus dans sa villa.
Une enquête de routine qui vire aux révélations familiales.
Remis par hasard sur la piste de son frère disparu, Myron Bolitar plonge au cœur de secrets bien gardés. Un mensonge vieux de seize ans ne demande qu’à éclater.

Ce que j’en pense:

Myron Bolitar veut aider Suzze et Lex ses deux protégés, mais il va exhumer de sacrés secrets.

L’intrigue de ce thriller est fidèle à toutes les intrigues d’Harlan Coben. Comme d’habitude, l’auteur nous embarque dans une course effrénée pleine de rebondissements et de suspens. Harlan Coben fait mouche et nous livre un véritable page- turner dont la quête de la vérité est la pierre angulaire.

Dans cet opus, nous retrouvons Myron Bolitar et Win qui sont des personnages récurrents de l’auteur. Les protagonistes connaissent ici une belle évolution et nous livrent leurs secrets les plus sombres. J’ai apprécié la noirceur de ces personnages. L’auteur a porté une attention toute particulière à leur histoire personnelle et leur psychologie et j’ai énormément apprécié découvrir de nouveaux pans de la vie de Myron.

L’écriture est fidèle à elle- même: fluide et agréable J’aime particulièrement les dialogues mordants et pleins d’humour

Bref:

Un vrai bon thriller

Si je devais le noter:

5-plumes

 

Policier/ Thriller

L’affaire Jane Eyre de Jasper Fforde

9782264042071ori

L’Affaire Jane Eyre de Jasper Fforde, Éditions 10/18

Pour résumer:

Dans un monde où la littérature fait office de religion, la brigade des LittéraTec élucide plagiats, vols de manuscrits et controverses shakespeariennes. L’agent Thursday Next rêve, elle, d’enquêtes explosives, quand le cruel Achéron Hadès kidnappe Jane Eyre. Dans une folle course-poursuite spatio-temporelle, la jeune détective tentera l’impossible pour sauver l’héroïne de son roman fétiche.

Ce que j’en pense:

Thursday est une opspec. Elle travaille pour les Litteratec, une section chargée de mener des enquêtes dans le milieu de la littérature. Elle est au trousse d’Hadès, un dangereux criminel qui sévit dans les romans classiques.

L’enquête avance à un rythme haletant dans un univers complètement barré. L’intrigue en elle même m’a plu. C’es bourré de référence littéraire et j’avoue que j’ai découvert beaucoup de choses sur la littérature anglaise.

Les personnages sont intéressants. Ils ont tous beaucoup d’humour et manient l’ironie et le sarcasme avec brio.

L’univers de ce roman est indescriptible. C’est complètement barré et excentrique. C’est d’une grande richesse et d’un loufoque qui m’a complètement séduit. Je trouve néanmoins, que certains aspects de ce monde centré sur la littérature auraient mérité d’être plus exploités.

L’écriture est agréable, cela se lit facilement. Néanmoins, j’ai été déçue par la fin que j’ai trouvé bâclé. C’est vraiment dommage car c’est la dernière chose que je retiendrai de ce roman…

Bref:

Un vraie découverte.

Si je devais le noter:

3-plumes

Policier/ Thriller·Service Presse

Jeux de mains de Yves Laurent

51ljtdjag8l-_sx195_

Jeux de mains de Yves Laurent, Esfera, Imaginons ensemble

Pour résumer:

 « Ce coup-ci n’était qu’un « essai » afin de m’assurer que je n’avais pas tout à fait perdu la main, mais, pour ma prochaine victime, je lui réserve une véritable petite œuvre d’art. Mon vieux Corduno, il va falloir te préparer à en baver grave. » Après deux années d’interruption, le tueur en série qui donnait des cauchemars au célèbre Inspecteur Principal David Corduno et à son équipe décide de refaire surface afin de poursuivre sa danse macabrement perverse. Le point commun de la sixième victime avec les précédentes ? Une nouvelle phalange emportée, mais à la main gauche, cette fois. Le sang-froid de Corduno va être mis à rude épreuve au cours de cette enquête bruxelloise ponctuée de traits d’humour et de bains de sang. Mais pourquoi le meurtrier semble-t-il si bien connaître son traqueur ?

Ce que j’en pense:

Avec Jeux de mains, les auteurs ont élaboré une intrigue machiavélique. Corduno est un Inspecteur très performant. Il a bouclé quasiment toutes ses enquêtes, sauf une. Après deux ans de répit, le tueur qui lui avait donné tant de fil à retordre refait surface. Les meurtres s’enchaînent et le coupable n’hésite pas à narguer l’inspecteur.

L’histoire est bien menée et le suspens insoutenable. J’ai été tenue en haleine tout au long de ma lecture. Il y a de multiples rebondissements. Les scènes de crime sont parfaitement décrites même un peu trop parfois. Jusqu’au dernier moment je n’ai pas réussi à démêler le vrai du faux. Les auteurs ont construit un thriller qui est un véritable piège. Le lecteur se prend au jeu et reste prisonnier jusqu’à la fin.

Les personnages sont forts. Corduno est vraiment un personnage à part. C’est un inspecteur hors pair qui mélange force et sensibilité.

L’écriture est agréable. Cette lecture m’a franchement plu. J’ai passé un agréable moment.

Bref:

Ce thriller est une lecture à laquelle je me suis prise au jeu.

Si je devais le noter:

5-plumes

Merci qui?

Merci aux éditions Esfera.