Macaroni! de Thomas Campi et Vincent Zabus

9782800163604-couv-m800x1600

Macaroni! de Thomas Campi et Vincent Zabus, Dupuis

Pour résumer:

« Le vieux chiant », c’est comme ça que Roméo appelle son grand-père. Alors, quand il apprend qu’il va devoir passer quelques jours avec lui à Charleroi… c’est une certaine idée de l’enfer pour le gamin de 11 ans. Cette semaine sera pourtant l’occasion de lever le silence qui pèse sur des hommes de trois générations. Un récit humain et touchant qui nous parle de l’immigration italienne, du travail des mineurs et du difficile accouchement de la parole quand, une vie durant, on a été habitué à se taire.

Ce que j’en pense:

Roméo doit passer quelques jours chez son grand- père qu’il connaît peu. Ottavio a connu la guerre, l’émigration et les désillusions. À travers ses cauchemars, Roméo entrevoit la vie de son grand- père. Un lien tendre se tisse entre les deux personnages qui au départ se jaugent de loin.

Ce scénario m’a tellement fait penser à l’histoire de mes grands- parents… J’ai cru entendre l’accent de ma grand- mère, j’ai cru reconnaître leur histoire. C’est peut être pour cela que ce récit m’a tant ému. C’est superbe et émouvant. La BD raconte le désarroi de tout ces émigrés. Les personnages sont forts, beaux et humains. Ils sont vraiment touchants.

J’ai peu accroché à l’esthétique générale. Les dessins ne sont pas à mon goût ainsi que les couleurs. J’ai aimé les ombres vaporeuses qui représentent le passé qui hante Ottavio.

Bref:

Une lecture en demie- teinte.

Si je devais le noter:

3-plumes

Un petit aperçu:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Y a pas que moi qui en parle:

Plumes de C

Mes pages versicolores

 

Publicités
Publié dans bd | Tagué , , , | 3 commentaires

Le couple d’à côté de Shari Lapena

9782258137653

Le couple d’à côté de Shari Lapena, Presses de la Cité

Pour résumer:

Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins. Au dernier moment, la baby-sitter leur fait faux bond. Qu’à cela ne tienne : ils emportent avec eux le babyphone et passeront toutes les demi-heures surveiller le bébé. La soirée s’étire. La dernière fois qu’ils sont allés la voir, Cora dormait à poings fermés. Mais de retour tard dans la nuit, l’impensable s’est produit : le berceau est vide.
Pour la première fois, ce couple apparemment sans histoire voit débarquer la police chez lui. Or, la police ne s’arrête pas aux apparences… Qu’est-ce que l’enquête va bien pouvoir mettre au jour ?

Ce que j’en pense:

Anne et Marco laissent leur bébé Cora à la maison pour aller chez leurs voisins. Mais à leur retour, le bébé a disparu.

Mon dieu! Je me suis plongée dans ce livre un soir et je suis restée en apnée durant toute ma lecture. À la page 19, j’étais déjà conquise. J’ai vite compris que ce roman allait envoyer du lourd, du très lourd! L’intrigue est géniale. L’enquête est menée tambour battant. J’ai ressenti une anxiété dès le départ et je me suis prise d’empathie pour le personnage d’Anne. Je me suis donc totalement prise au jeu.

Le roman nous fait voyager entre les visions de tous les personnages. Chaque personnage semble innocent mais ne nous leurrons pas, il y a bel et bien un coupable! Le suspens est maintenu même à 20 pages de la fin. Je suis restée sous le choc du dénouement. Un peu sonnée, un peu ébêtée et surtout très impressionnée par la mécanique qu’a développée l’auteure tout au long de son roman.

Les personnages sont subtils, bien construits. Le personnage de Anne m’a particulièrement fasciné. Cette femme à fleur de peau, a un passé trouble. Elle flirte parfois avec la folie. J’ai vécu sa douleur de façon très particulière car étant moi même maman, je me suis complètement identifiée à ce personnage.

Globalement, les personnages sont remplis de mystère et jusqu’au bout, certains d’entre eux m’auront bluffé.

L’écriture est vraiment agréable. C’est facile à lire, prenant et la mécanique est bien pensée. J’ai également trouvé que le choix de la narration était judicieux car il renforce le suspens.

Bref:

Un petit bijou de polar.

Si je devais le noter:

5-plumes

Merci qui?

Logo des éditions Presses de la cité

Merci aux éditions des Presses de la Cité pour leur confiance.

Publié dans Policier/ Thriller, Service Presse | Tagué , , , | 1 commentaire

Eleanor d’Holly Black

eleanor

Eleanor d’Holly Black, Bayard Jeunesse

Pour résumer:

Zach, Poppy et Alice partagent une passion : les jeux de rôle avec des figurines. Ils ont inventé un monde à eux, peuplé de pirates, de cruelles sirènes, de voleurs et de trésors. Cc monde est dirigé par la Sublime Reine, incarnée par une inquiétante poupée de porcelaine qui trône derrière une vitrine chez Poppy et qui semble tout observer à travers ses paupières doses. Or, un jour, un incident pousse Zach à arrêter le jeu. La nuit suivante, la poupée se réveille et se confie à Poppy : elle a jadis été fabriquée avec les cendres d’une fillette nommée Eleanor, et elle exige d’être enterrée avec les siens, sinon les trois amis ne connaîtront jamais le repos…

Ce que j’en pense:

Je crois que vous serez d’accord avec moi, le résumé est vraiment alléchant! Je le concède, l’intrigue est sympa mais s’avère très vite sans réel plus… Il y a très eu de péripéties et de rebondissements. Le récit est monotone et manque vraiment de punch.

Les personnages sont trois adolescents: Zack, Poppy et Alice. J’ai l’habitude de lire des romans où les personnages sont des adolescents et je trouve que les trois personnages manquent légèrement de maturité. Certes, ils n’ont que 13 ans mais je les ai trouvé un peu bébé et gnagnan. Le triangle d’amis tisse d’étranges relations et je n’ai pas toujours bien compris les tenants et aboutissants de certains dialogues. Les personnages se révèlent à travers de menus détails qui transparaissent dans les dialogues, leurs vies et leurs décisions. Je n’ai pas vraiment eu d’atome crochu avec eux. Poppy est un mini dictateur, Zack un gamin capricieux et Alice est fade.

Quant au style de l’auteure… Je l’ai trouvé simple voire un peu naïf. Pour le coup, même l’écriture ne m’a pas conquise. La narration est parfois confuse et l’auteure a pris la décision de laisser ses personnages se plaindre en permanence.

Bref:

Une véritable déception.

Si je devais le noter:

1-plume

Publié dans Littérature de Jeunesse | Tagué , , , , | 3 commentaires

Culottées 2 de Pénélope Bagieu

9782075079846

Culottées 2 de Pénélope Bagieu de Gallimard BD

Pour résumer:

Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent : deuxième volet ! Sonita, rappeuse afghane et exilée militante ; Thérèse, bienfaitrice des mamies parisiennes ; Nellie, journaliste d’investigation au XIXe siècle ; Cheryl, athlète marathonienne ; Phulan, reine des bandits et figure des opprimés en Inde… « Les Culottées » ont fait voler en éclat les préjugés.

Ce que j’en pense:

Dans cette BD, le lecteur découvre des portraits de femmes qui ont marqué l’Histoire de notre Monde.

Ce sont des femmes fortes, uniques en leur genre que j’ai découvert. Souvent confrontées à l’adversité, elles se battent bec et ongles pour leurs idées.

Les récits que nous livre Pénélope Bagieu sont émouvants et époustouflants.

Personnellement, je ne connaissais aucun de ces personnages féminins. J’ai découvert des personnalités hors norme. Je reste impressionnée par leur détermination et leur force de caractère.

L’esthétique est typique du style de Pénélope Bagieu avec très peu de couleurs mais un dessin très féminin et en rondeur. J’aime beaucoup cette ambiance sobre mais efficace.

Bref:

Une BD qui est une vraie leçon de vie.

Si je devais le noter:

5-plumes

Un petit aperçu:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Y a pas que moi qui en parle:

À la croisée des nuages

bd-de-la-semaine-saumon-e1420582997574

Cette semaine chez Noukette.

Publié dans bd, Mercredi BD | Tagué , , , | 5 commentaires

La différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez

20eb247d011f8314fb0dfc1995b428d2

La différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez, Delcourt/ Mirages

Pour résumer:

Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente. Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.

Ce que j’en pense:

Le scénario de cette BD est basé sur des faits réels. Charlotte découvre à 27 ans qu’elle est autiste Asperger. Charlotte a toujours des problèmes avec les autres mais elle ne comprend pas vraiment pourquoi jusqu’au jour où le diagnostic tombe. Pour Charlotte, c’est une libération. Toutes ses « bizarreries » trouvent une raison d’être.

Ce récit est profondément émouvant. Le lecteur se trouve en pleine immersion dans la maladie. C’est touchant et plein de sensibilité. Le personnage principal est profondément humain. J’ai été émue par son dénuement face à ses difficultés sociales et encore plus émue lorsqu’elle s’est sentie délivrée par le diagnostic.

L’esthétique est en complète adéquation avec l’histoire. Toute en finesse, le dessin transcrit parfaitement cette sensibilité. Le début de la BD est dans des tons de gris, révélant le malaise du personnage. La fin du livre est colorée. Plus Charlotte s’assume et s’épanouit et plus les pages se remplissent de couleurs.

Bref:

Une belle BD, toute en émotion comme j’aime.

Si je devais le noter:

5-plumes

Un petit aperçu:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Y a pas que moi qui en parle:

Mes échappées livresques

 

Le site qui a inspiré la BD: Emoi, émoie et moi

Publié dans bd, Non classé | Tagué , , , , , | 8 commentaires

Tony Chu, Tomes 2 et 3 de John Layman et Rob Guillory

Tony Chu, Tomes 1 et 2 de John Layman et Rob Gullory, Delcourt

Pour résumer:

Tony Chu, agent très spécial du département de Répression des Aliments et Stupéfiants, est sur la trace d’une plante étrange dont le goût ressemble exactement à celui du poulet ; poulet dont la consommation mondiale a été prohibée depuis d’obscurs cas de grippe aviaire. Son enquête le mène jusqu’à l’île paradisiaque de Yamapalu, un endroit idéal pour couler des jours heureux… et trouver une mort certaine.

Ce que j’en pense:

Ces tomes 2 et 3 sont la suite directe du tome 1 que j’avais apprécié. Tout commence sur les chapeaux de roues et se poursuit à un rythme haletant! Pas le temps de reprendre son souffle, les actions s’enchaînent, les enquêtes s’accumulent, les intrigues se nouent et se dénouent. Le lecteur aura tôt fait de voir que derrière toutes ses aventures se cache le personnage de Mason. Il y a du suspens et de l’amour et j’ai vraiment apprécié ce savant mélange. Toutefois, j’ai trouvé le tome 2 un peu en dessous comparé au tome 3 qui lui relance vraiment l’histoire.

Ce que j’ai préféré dans ma lecture, c’est de découvrir le personnage de Tony Chu. On découvre enfin ce personnage qui apparaissait si mystérieux et taciturne dans le tome 1. Il acquiert une dimension plus humaine. Il semble plus travaillé. Les scénaristes lui offrent une histoire d’amour naissante et surtout on découvre un pan de son passé et de sa vie personnelle. Le personnage apparaît donc sous un autre aspect.

L’esthétique est fidèle au comics. Les traits sont durs et épais, les couleurs saturées. Tony Chu contient énormément de violence et de scènes sanglantes mais allez savoir pourquoi, dans ces deux tomes, cela m’a moins choqué que dans le précédent.

Bref:

Une série qui envoie.

Si je devais le noter:

5-plumes

Un petit aperçu:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Y a pas que moi qui en parle:

Krinein

Un papillon dans la lune

Publié dans Comics | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Lux, Tome 2: Onyx de Jennifer L. Armentrout

9782290070451_cb

Lux, Tome 2: Onyx de Jennifer L. Armentrout, J’ai Lu

Pour résumer:

En Virginie-Occidentale, la vie de Katy a changé depuis sa rencontre avec Daemon et Dee Black. Les jumeaux sont beaux et charmants mais pas tout à fait humains. D’ailleurs, le département de la Défense s’intéresse à Daemon. Par ailleurs, Katy a des visions et un garçon mystérieux prétend pouvoir l’aider.

Ce que j’en pense:

Après le tome 1 que j’avais adoré, je me suis plongée avec délice dans la lecture du tome 2.

On retrouve donc Katy et Daemon dans de nouvelles chamailleries et de nouvelles aventures. L’intrigue s’épaissit dont autour des Luxens et de la nouvelle nature de Katy. Le suspens monte et gagne en intensité. Je me suis posée de nombreuses questions et toutes n’ont pas trouvé de réponses…

Dans ce tome 2, un triangle amoureux se crée entre Daemon, Blake et Katy. Les personnages mûrissent et des tensions sexuelles apparaissent (ce qui n’est pas pour me déplaire). Daemon s’adoucit (quoi que…) et Katy s’endurcit (quoi que…). Blake est le piment qui va agrémenter leur relation durant tout ce tome. Néanmoins, j’ai apprécié le fait que l’auteure ne se focalise pas seulement sur la relation entre les protagonistes. En effet, l’intrigue de fond est tout aussi intéressante et pleine de rebondissements en tout genre.

Le seul bémol que j’émettrai à propos des personnages c’est le côté très stéréotypé de Katy. Le truc de la fille canon qui ne sait pas qu’elle est canon et dont le plus beau garçon du lycée tombe amoureux c’est du réchauffé. Et puis c’est agaçant tout ces « Je l’aime trop mais je dois résister parce qu’il est amoureux de moi et ce serai vraiment bête qu’on soit heureux. » Vous l’aurez compris, le côté gnangnan et compagnie ne m’a pas forcément séduite.

Et pourtant… J’ai quasiment lu d’une traite le roman… Je crois que mon côté fleur bleue arrive à passer outre tout le côté cul cul la praline… C’est désarmant… Mais c’est si bon de lire ce roman Young Adult et de sentir son petit cœur d’ancienne adolescente battre fort.

Je trouve donc que le style de l’auteur est toujours aussi efficace. Il y a quelques scènes chaudes mais bon… Ce n’est pas le point fort du roman…

Bref:

La tension monte et le suspens est à son comble. Vivement le tome 3!

Si je devais le noter:

5-plumes

Y a pas que moi qui en parle:

Mylène

Les lectures de Titou

Lumance

 

Publié dans Young Adult | Tagué , , | 1 commentaire