Roman·Service Presse

Le Concile de Merlin de Lionel Cruzille

web_merlin_t1_600

Le Concile de Merlin, Tome 1: Le Secret de Lionel Cruzille, Éditions l’Alchimiste

Pour résumer:

An 535. Les Bretons quittent massivement l’Île de Bretagne en proie aux envahisseurs Angles et Saxes. De longs mois se sont écoulés depuis la défaite et la mort d’Arthur à Camlann. Merlin s’est exilé comme beaucoup de ses compatriotes en Armorique. Gwendaëlle, sa fille, le retrouve dans sa demeure secrète au coeur de Brech El Lean. Ils discutent alors de longues heures des inquiétudes du vieux sage dont une particulièrement le préoccupe : la postérité de l’enseignement traditionnel face au pouvoir accru de l’Église. Au petit matin, le vieil homme lui demande de le suivre jusqu’à une clairière où se tiendra, le soir même, une réunion constituée de druides et de moines. Merlin y évoquera ouvertement ses craintes face à l’attitude du clergé. Il y dévoilera un trésor inestimable, depuis longtemps en sa possession et tenu secret : des manuscrits araméens sur la vie du Christ. Merlin souhaite leur partage, en guise de bonne foi, et pense créer ainsi un pont entre Chrétiens et Druides afin de trouver une issue aux crises actuelles. Mais ni l’Église romaine ni certains mages ne sont prêts à bousculer l’ordre établi. Les manuscrits représentent dès lors un danger qu’il leur faut circonscrire…

Ce que j’en pense:

Tout le monde connaît le personnage de Merlin mais dans ce roman nous le découvrons sous un nouveau jour. Il réunit un concile et révèle un lourd secret. De cette révélation tonitruante va découler une succession d’événements.

Ce roman met en avant également une autre vision de ce personnage mythique. Au- delà du magicien génial, j’ai découvert Merlin en tant que père. Le livre suit d’ailleurs le personnage de Gwendaëlle qui est la fille du mage.

Cette oeuvre est donc pleine de rebondissements et a su me tenir en haleine tout au long de ma lecture.

C’est donc une véritable plongée dans un monde mystique et magique. C’est un univers à part qui met en scène des personnages originaux et au fort tempérament.

L’écriture est simple et agréable, c’était un plaisir de lire ce roman.

Bref:

C’est une belle découverte.

Si je devais le noter:

4-plumes

Merci qui?

Merci aux éditions L’Alchimiste pour leur confiance.

Les éditions l'Alchimiste

Publicités
Roman

La Tresse de Laetitia Colombani

9782253906568-001-t

La Tresse de Laetitia Colombani, Livre de Poche

Pour résumer:

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est réservé et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.
Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Ce que j’en pense:

Si vous avez circulé un minimum sur la Toile ces derniers mois, vous avez dû tomber sur ce petit roman à la couverture jaune. La plupart des avis que j’ai lu sont plutôt positifs mais pourtant, je n’étais pas vraiment pressée de le lire. Ce livre est tombé entre mes mains complètement par hasard. Il était sur le bureau de ma collègue et je lui ai gentiment demandé de me le prêter mais en fait, il était à une autre collègue à qui elle l’avait offert… Bref, finalement, mon autre super collègue me l’a prêtée. Je clos le chapitre où je raconte ma life et je rentre dans le vif du sujet.

Trois destins de femmes qui se mêlent: Smita l’indienne, Giulia la jeune italienne et Sarah la Canadienne dynamique. Un jour, leurs destins basculent mais qui aurait pu penser que si éloignés, leurs destins allaient se rencontrer.

L’intrigue est très prenante et embarque le lecteur dans une vraie belle histoire. J’ai donc suivi tour à tour chaque personnage et partagé un bout de leur vie. J’ai très vite compris où voulait en venir l’auteure et c’est sans surprise que j’ai vu le dénouement arriver.

Les personnages sont clairement la force de ce roman. Ces trois femmes sont attachantes et ont une vraie force de caractère. Elles se battent contre l’adversité et se relèvent de chaque épreuve. J’ai été très admirative de ces protagonistes qui évoluent dans un monde hostile. Elles m’ont également ému par leurs moments de faiblesse et de doute. Ces femmes, ce sont toutes les femmes.

J’ai trouvé le style de l’auteure simple et efficace. Il n’y a pas de fioriture, c’est très agréable à lire. La narration qui alterne entre les trois personnages tressent donc l’histoire de ce roman de façon brillante. C’est donc un vrai petit bijou qui a le mérite de nous remettre les idées en place tout en nous bouleversant.

Bref:

Une vraie belle lecture.

Si je devais le noter:

5-plumes

Y a pas que moi qui en parle:

Stephie

Saxaoul

L’irrégulière

Leiloona

 

 

Roman·Service Presse

Pharaon de Christian Jacq

jacq-christian-pharaon-mon-royaume-est-de-ce-monde-couverture-669x1024

Pharaon de Christian Jacq, XO Éditions

Pour résumer:

« Mon nom est Thoutmosis, et j’ai construit un monde.
Un monde aux frontières menacées par les ténèbres et la barbarie.
Un monde qui aurait pu disparaître sous le poids de l’avidité, du mensonge et de la médiocrité.
Mais j’ai combattu, jour après jour, avec l’aide des dieux pour que rayonne la lumière, et qu’elle nourrisse les humains.
Et mon royaume fut de ce monde. »

Dans la suite des grands romans qui ont fait son succès, Christian Jacq nous fait revivre l’incroyable histoire du pharaon Thoutmosis III (1504-1450), celui que l’on surnomma plus tard le Napoléon égyptien.

Redoutable stratège, guerrier intrépide, Thoutmosis repoussa toutes les attaques contre l’Égypte. Mais l’homme était aussi un savant qui ne cessa de vouloir améliorer le sort de son peuple. Follement épris de la musicienne Satiâh, il fut le premier roi égyptien à être appelé Pharaon.

Ce que j’en pense:

Avec ce roman, Christian Jacq nous livre l’histoire de Thoutmosis III. Lorsqu’il accède au pouvoir, ce pharaon est donné comme perdant et pourtant, il va surprendre tout le monde. Guerrier incroyable, fin stratège, il marquera l’Histoire de l’Égypte.

Le lecteur découvre donc son histoire extraordinaire. La construction de sa gloire et les complots qui seront fomentés contre lui et déjoués. Le personnage des pharaons a toujours intrigué et celui de Thoutmosis ne fait pas exception.

J’ai véritablement découvert ce personnage historique que je connaissais peu. J’ai trouvé l’ensemble très instructif et comme tous les romans de Christian Jacq, très documenté.

Bien que l’ensemble soit agréable, je déplore néanmoins le style un peu trop documentaire. J’ai eu l’impression de lire une succession de faits légèrement arrangés, ce qui est dommage.

Bref:

Un peu déçue.

Si je devais le noter:

3-plumes

Merci qui?

Je remercie les Éditions XO pour leur confiance!

xo-editions

 

Roman

Maltalents de Jésus Manuel Vargas

maltalents

Maltalents de Jésus Manuel Vargas, Les Presses Littéraires

Pour résumer:

Nous ne sommes pas là pour faire ce qui est juste. Nous sommes là pour faire ce qui est nécessaire.

Ce livre raconte l’histoire d’un jeune garçon doté de pouvoirs extraordinaires, confié par des parents inquiets aux bons soins d’un étrange consortium, Le Vestibule.
A la Pépinière, institut qui l’héberge durant ses années de formation, il rencontre des enfants qui, comme lui, ont manifesté de singulières aptitudes, et des professeurs qui leur enseignent comment développer leurs talents, et comment les mettre au service de la justice ou, plus cyniquement, à disposition du plus offrant…
Les années passent et, alors que son équipe multiplie les missions et les exploits, il est loin de s’imaginer qu’une nouvelle menace les attend tapie dans l’ombre. Au moment où plus personne ne croyait en son existence, La Brise Rouge – c’est ainsi qu’on nomme cette antique abomination autrefois combattue pas les premières générations de héros –, revient s’en prendre aux pupilles de la Pépinière et aux agents du Vestibule, derniers protecteurs des habitants de la planète.
Notre jeune protagoniste et ses amis devront être à la hauteur et relever ce défi ultime. Il en découlera le combat des héros, le bannissement des monstres, et la trahison des seigneurs. Pour triompher, ils devront se surpasser, ne faire confiance à personne et consentir au plus grand des sacrifices…
Si rien ne nous permet de douter de leur courage, de leur abnégation et de leur détermination à combattre les forces du mal, il est malheureusement possible qu’il soit déjà trop tard pour sauver l’humanité…
Ce livre n’est pas un livre mais l’oreiller de l’enfant qui rêvait de sauver le monde ; c’est le contrat de l’homme qui vendit ce rêve au plus offrant ; c’est le testament du vieillard qui mourut sur les cendres de cet idéal.
Cher lecteur, ceci n’est pas une histoire mais le monde tel que nous l’avons recréé.

Ce que j’en pense:

Je suis tombée sur ce roman au détour des Chapiteaux du Livres 2018 de Béziers. L’auteur interpelle mon mari qui lui répond en rigolant que lui ne lit pas mais que moi oui. Sourires, échanges de bons mots et rires. Finalement, Jésus Manuel Vargas aura su me donner envie de découvrir son roman. C’est donc avec beaucoup de curiosité que j’ai entreprit cette lecture.

En ouvrant ce roman, c’est tout un monde qui s’est ouvert à moi. Nous découvrons l’histoire d’un jeune garçon qui naît avec des super capacités et va être envoyé dans une école spéciale. Dans cet institut appelé la Pépinière, il se fera des amis aux pouvoirs tout aussi surprenants. La bande d’acolyte va devoir se confronter à la Brise Rouge, un mal qui ronge l’humanité et va disséminer sous peu le Monde.

C’est donc un récit de héros qui nous est livré. Il y a un peu de Harry Potter et un peu de X-Men avec une pointe de The Walking Dead dans ce roman. Un mélange détonnant qui fait de cette histoire, une aventure aux milles rebondissements. Le récit musclé est parfois un peu décousu. J’ai trouvé que le personnage principal était très mystérieux. Je n’ai pas vraiment réussi à le cerner et cela a été très compliquée pour moi de comprendre ce protagoniste.

Il y a de vrais beaux passages d’écriture dans ce roman, de vrais moments Wahou. Mais, il y a également des passages au style un peu trop alambiqué, ce qui est dommage. Le tout est donc légèrement inégal au niveau stylistique.

Bref:

Un auteur à suivre.

Si je devais le noter:

3-plumes

 

Roman·Service Presse

Sujet Inconnu de Loulou Robert

9782260032465ori

Sujet Inconnu de Loulou Robert, Editions Julliard

Pour résumer:

J’avais huit ans quand j’ai su que je ne finirais pas mes jours ici. Qu’ici je ne deviendrais personne. Qu’ici je n’aimerais personne. Qu’ici, rien. Je ne ressentirais rien.
J’avais huit ans et j’ai décidé de partir un jour. J’ai choisi de ressentir. J’ai choisi de souffrir. À partir de là, je suis condamnée à cette histoire.

Ce que j’en pense:

Personnage sans visage

À l’enfance endommagé,

Femme sans réel âge

Que la vie va cogner

Voler de ses propres ailes

S’éloigner du nid familial

Voir plus loin si la vie est belle

Voir plus loin que l’hôpital

Se cogner et souffrir encore

Aux maux, aux gens

Se cogner et souffrir encore

Se relever lentement

Respirer, se sentir libre

Revivre à travers ses yeux

L’aimer et se sentir ivre

Ivre d’être son univers, ses cieux

Et retomber à nouveau

Se sentir prise dans ses griffes

Être prisonnière des flots

Échapper à ses poings agressifs

Écrire et écrire encore

Pour s’échapper de ce fléau

Et  soudain devenir plus forte

Et enfin respirer à nouveau

Les mots sont des uppercuts

Le rythme sans cesse accélère

La vie n’est qu’une lutte

Dont nous sommes notre propre adversaire

Bref:

Un énorme coup de cœur!

giphy

Si je devais le noter:

5-plumes

Merci qui?

Merci au site Priceminister Rakuten et aux éditions Julliard!

Rakuten - Achat et vente en ligne de produits neufs et d'occasion

Julliard

Cette lecture est faite dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire 2018. #MRL18

Classique·Roman

Carmen de Prosper Mérimée

9782253098225-001-t

Carmen de Prosper Mérimée, Livre de Poche

Pour résumer:

Carmen, sauvage et corrompue, passionnée sans tendresse, irrésistible et impitoyable fille de la nature, ne sait ni attendre quand elle désire, ni résister quand on lui plaît ; Carmen, qui craint, qui vole, qui aime et qui hait tout à la fois ; Carmen, une fine créature – belles dents mais pas de cœur -, tourne la tête d’un homme en lui jetant au nez une feuille de cassie ; Carmen est peinte de main de maître ; on ne l’aime pas, on aime rarement les héroïnes de Mérimée – et, cependant, les hommes sont si bons ! On est encore fâché de la voir ainsi massacrée à coups de couteau par ce pauvre José, qui a tort, puisqu’on ne l’aime plus. On ferme le livre, et on voit encore ce grand œil noir mourant, à demi éteint, à la fois fixe et vague.

Ce que j’en pense:

Un bon classique de temps à autre, cela ne fait pas de mal. Je me suis donc plongée dans Carmen cet été. Ce recueil de nouvelles de Prosper Mérimée m’a beaucoup étonné. Je connaissais la Vénus d’Ille de cet auteur mais j’ai découvert de nombreux autres textes.

J’avoue avoir trouvé l’ensemble très inégal. Autant j’ai été fascinée par Carmen et La Vénus d’Ille, autant j’ai été déçue par les autres nouvelles. Les intrigues sont simples et efficaces mais c’est le style de l’auteur qui m’a rebuté. J’ai trouvé le tout un peu trop alambiqué. J’aime beaucoup la belle littérature et je ne reste pas insensible aux belles tournures de phrases mais là… J’ai trouvé que cela faisait trop. L’auteur multiplie les figures de style et les métaphores si bien que je m’y suis perdue plusieurs fois. Les qualités des nouvelles sont donc très inégales., ce qui rend l’ensemble décousu.

En revanche, j’ai apprécié la pointe de fantastique qui montre le bout de son nez dans certains écrits. Prosper Mérimée est un des précurseurs du genre.

Bref:

Je n’ai pas été séduite par l’ensemble des nouvelles. Cette lecture est une vraie déception.

Si je devais le noter:

1-plume

Roman

Jules de Didier Van Cauwelaert

517qle-usol-_sx210_

Jules de Didier Van Cauwelaert, Albin Michel

Pour résumer:

À trente ans, Alice recouvre la vue. Pour Jules, son chien guide, c’est une catastrophe. Et en plus on les sépare. Alors, il se raccroche à moi. En moins de vingt-quatre heures, ce labrador en déroute me fait perdre mon emploi, mon logement, tous mes repères. Il ne me reste plus qu’une obsession – la sienne : retrouver la jeune femme qui nous a brisé le cœur.

Ce que j’en pense:

Zibal est un génie paumé et Alice, une aveugle qui va recouvrer la vue grâce à une chirurgie. Au milieu de ces deux personnages, il y a Jules, le chien guide d’aveugle d’Alice. Jules déprime… sa maîtresse n’a plus besoin de lui mais il va quand même tout faire pour la rapprocher d’un homme qui lui correspond.

Franchement, je ne m’attendais pas du tout à cela. Je découvre la plume de Didier Van Cauwelaert avec ce roman et j’avoue que j’ai apprécié ce que j’ai lu.

L’histoire est vraiment géniale et m’a prise aux tripes. Le récit est très émouvant et les personnages sont très attachants. Zibal sort des sentiers battus. C’est un peu un anti-héros des temps modernes. Alice quant à elle est une jeune femme blessée par la vie qui tente de se reconstruire. Et que dire de Jules… Ce chien est fantastique! Il se rapproche d’ailleurs plus de l’humain que de l’animal, montrant une empathie impressionnante avec sa maîtresse. J’ai également pu découvrir grâce à ce personnage, l’univers des chiens d’aveugle, très réglementé.

Le style de l’auteur m’a beaucoup plu. C’est fluide et très agréable à lire. C’est simple et efficace.

Bref:

Un beau et bon roman.

Si je devais le noter:

5-plumes

Y a pas que moi qui en parle:

Noukette

L’Irrégulière