Roman·Service Presse

Le Concile de Merlin de Lionel Cruzille

web_merlin_t1_600

Le Concile de Merlin, Tome 1: Le Secret de Lionel Cruzille, Éditions l’Alchimiste

Pour résumer:

An 535. Les Bretons quittent massivement l’Île de Bretagne en proie aux envahisseurs Angles et Saxes. De longs mois se sont écoulés depuis la défaite et la mort d’Arthur à Camlann. Merlin s’est exilé comme beaucoup de ses compatriotes en Armorique. Gwendaëlle, sa fille, le retrouve dans sa demeure secrète au coeur de Brech El Lean. Ils discutent alors de longues heures des inquiétudes du vieux sage dont une particulièrement le préoccupe : la postérité de l’enseignement traditionnel face au pouvoir accru de l’Église. Au petit matin, le vieil homme lui demande de le suivre jusqu’à une clairière où se tiendra, le soir même, une réunion constituée de druides et de moines. Merlin y évoquera ouvertement ses craintes face à l’attitude du clergé. Il y dévoilera un trésor inestimable, depuis longtemps en sa possession et tenu secret : des manuscrits araméens sur la vie du Christ. Merlin souhaite leur partage, en guise de bonne foi, et pense créer ainsi un pont entre Chrétiens et Druides afin de trouver une issue aux crises actuelles. Mais ni l’Église romaine ni certains mages ne sont prêts à bousculer l’ordre établi. Les manuscrits représentent dès lors un danger qu’il leur faut circonscrire…

Ce que j’en pense:

Tout le monde connaît le personnage de Merlin mais dans ce roman nous le découvrons sous un nouveau jour. Il réunit un concile et révèle un lourd secret. De cette révélation tonitruante va découler une succession d’événements.

Ce roman met en avant également une autre vision de ce personnage mythique. Au- delà du magicien génial, j’ai découvert Merlin en tant que père. Le livre suit d’ailleurs le personnage de Gwendaëlle qui est la fille du mage.

Cette oeuvre est donc pleine de rebondissements et a su me tenir en haleine tout au long de ma lecture.

C’est donc une véritable plongée dans un monde mystique et magique. C’est un univers à part qui met en scène des personnages originaux et au fort tempérament.

L’écriture est simple et agréable, c’était un plaisir de lire ce roman.

Bref:

C’est une belle découverte.

Si je devais le noter:

4-plumes

Merci qui?

Merci aux éditions L’Alchimiste pour leur confiance.

Les éditions l'Alchimiste

Publicités
Policier/ Thriller·Service Presse

La frileuse de Nicole Buresi

9782367951263_1_75

La Frileuse de Nicole Buresi, Chèvre Feuille Étoilée

Pour résumer:

Hubert de Vérangis s’effondre sans crier gare à l’heure de l’apéritif.
Jean, son secrétaire, est dans la pièce voisine. Principal suspect, il entreprend d’écrire une sorte de journal de l’enquête menée par le commissaire Letonner.
Témoin et acteur du drame à huis clos où les personnages révèlent peu à peu leurs secrets, Jean a aussi ses ambiguïtés, ses pulsions, ses zones d’ombre.
Très inquiet sur son sort, trouvera- t-il auprès de son cousin Paul le soutien qu’il en attend ?
Sur fond de magouilles politiques, le jeu, le sexe, l’argent, l’amour tirent les ficelles. Qui manipule qui ? Qui est victime, qui est innocent ?
Au centre de la grande maison, immobile, se tient la statue de La Frileuse. Tous tournent autour d’elle, comme autour de la fascinante Clarisse. Est-ce uniquement par amour de l’art ?

Ce que j’en pense:

Hubert de Vérangis meurt brutalement. Le commissaire Letonner mène l’enquête. Nous suivons Jean le fidèle secrétaire du mort. Jean a un regard incisif sur ce qui l’entoure et s’avère être un personnage trouble.

Cette narration en « je » savamment construite constitue un roman noir au suspens haletant. L’ambiance de huis clos vient rajouter de la tension à ce récit. L’intrigue renferme de multiples rebondissements qui donnent un bon rythme à l’ensemble.

L’écriture est agréable et très finement construite. L’auteure use de divers subterfuges pour perdre son lecteur et brouiller les pistes. Mais à trop vouloir tenir son public en haleine, on risque de tomber dans de vilains travers. Nicole Buresi use et abuse des rebondissements jusqu’à la toute fin du roman. Malheureusement, cela m’a lassé et j’avoue que la fin m’a paru bien trop longue.

Bref:

Un roman inégal qui ne m’a pas complètement conquise.

Si je devais le noter:

1-plume

Merci qui?

Je remercie Babelio et Chèvre Feuille Étoilée pour leur confiance.

Babelio

alt-icon

 

 

Roman·Service Presse

Pharaon de Christian Jacq

jacq-christian-pharaon-mon-royaume-est-de-ce-monde-couverture-669x1024

Pharaon de Christian Jacq, XO Éditions

Pour résumer:

« Mon nom est Thoutmosis, et j’ai construit un monde.
Un monde aux frontières menacées par les ténèbres et la barbarie.
Un monde qui aurait pu disparaître sous le poids de l’avidité, du mensonge et de la médiocrité.
Mais j’ai combattu, jour après jour, avec l’aide des dieux pour que rayonne la lumière, et qu’elle nourrisse les humains.
Et mon royaume fut de ce monde. »

Dans la suite des grands romans qui ont fait son succès, Christian Jacq nous fait revivre l’incroyable histoire du pharaon Thoutmosis III (1504-1450), celui que l’on surnomma plus tard le Napoléon égyptien.

Redoutable stratège, guerrier intrépide, Thoutmosis repoussa toutes les attaques contre l’Égypte. Mais l’homme était aussi un savant qui ne cessa de vouloir améliorer le sort de son peuple. Follement épris de la musicienne Satiâh, il fut le premier roi égyptien à être appelé Pharaon.

Ce que j’en pense:

Avec ce roman, Christian Jacq nous livre l’histoire de Thoutmosis III. Lorsqu’il accède au pouvoir, ce pharaon est donné comme perdant et pourtant, il va surprendre tout le monde. Guerrier incroyable, fin stratège, il marquera l’Histoire de l’Égypte.

Le lecteur découvre donc son histoire extraordinaire. La construction de sa gloire et les complots qui seront fomentés contre lui et déjoués. Le personnage des pharaons a toujours intrigué et celui de Thoutmosis ne fait pas exception.

J’ai véritablement découvert ce personnage historique que je connaissais peu. J’ai trouvé l’ensemble très instructif et comme tous les romans de Christian Jacq, très documenté.

Bien que l’ensemble soit agréable, je déplore néanmoins le style un peu trop documentaire. J’ai eu l’impression de lire une succession de faits légèrement arrangés, ce qui est dommage.

Bref:

Un peu déçue.

Si je devais le noter:

3-plumes

Merci qui?

Je remercie les Éditions XO pour leur confiance!

xo-editions

 

Littérature de Jeunesse·Service Presse

Arlo Finch, Tome 1: Le Mystère des Longs Bois de John August

9782745997524

Arlo Finch, Tome 1: Le Mystère des Longs Bois de John August, Milan Jeunesse

Pour résumer:

« Je protège la nature
Je défends les plus faibles,
J’éclaire les sentiers,
Et cherche la droiture.
Esprits de la forêt, entendez-moi
Prononcer mon Serment du ranger »

Quand Arlo rejoint les Rangers de Pine Mountain, il n’imagine pas que, dans les mystérieux Longs Bois qui entourent la ville, certaines pistes le mèneront à la magie… et d’autres au danger.

Ce que j’en pense:

Il y a des heureux hasards lors des Masses Critiques du site Babelio. Cette lecture en fait sans aucun doute partie.

Arlo est un jeune garçon qui aménage à Pine Mountain, la ville où sa mère a grandi. Il y découvre son oncle, un taxidermiste ermite et les rangers. Cherchant à se faire des amis, Arlo s’engage tête baissé dans cette compagnie de jeunes. Sa vie va alors prendre une drôle de tournure.

Le personnage principal va connaître quelques mésaventures aux allures fantastiques. Il va croiser des créatures merveilleuses mais dangereuses. Et surtout, il semble que l’on en veuille à sa vie.

Le roman est pleins de rebondissements et saura sans aucun doute tenir en haleine les plus jeunes lecteurs. Agréable à lire, il a l’avantage de présenter des personnages attachants.

En effet, comment ne pas aimer Arlo? Il est jeune et complètement paumé. Il ressemble étrangement à Harry Potter dans les premiers romans mais sans les lunettes et la cicatrice. De plus, son petit groupe d’amis possède l’art de se mettre dans des situations épineuses desquelles ils se sortent avec chaos et brio.

Je me suis complètement laissée emporter par cette histoire et par ces protagonistes.

L’écriture est adaptée au public visé. Le livre est conseillé aux 10 ans et plus.

Bref:

Une super lecture!

Si je devais le noter:

5-plumes

Merci qui?

Je remercie Babelio et les éditions Milan Jeunesse pour leur confiance.

Babelio

Logo Milan Editions, éditeur jeunesse

Roman·Service Presse

Sujet Inconnu de Loulou Robert

9782260032465ori

Sujet Inconnu de Loulou Robert, Editions Julliard

Pour résumer:

J’avais huit ans quand j’ai su que je ne finirais pas mes jours ici. Qu’ici je ne deviendrais personne. Qu’ici je n’aimerais personne. Qu’ici, rien. Je ne ressentirais rien.
J’avais huit ans et j’ai décidé de partir un jour. J’ai choisi de ressentir. J’ai choisi de souffrir. À partir de là, je suis condamnée à cette histoire.

Ce que j’en pense:

Personnage sans visage

À l’enfance endommagé,

Femme sans réel âge

Que la vie va cogner

Voler de ses propres ailes

S’éloigner du nid familial

Voir plus loin si la vie est belle

Voir plus loin que l’hôpital

Se cogner et souffrir encore

Aux maux, aux gens

Se cogner et souffrir encore

Se relever lentement

Respirer, se sentir libre

Revivre à travers ses yeux

L’aimer et se sentir ivre

Ivre d’être son univers, ses cieux

Et retomber à nouveau

Se sentir prise dans ses griffes

Être prisonnière des flots

Échapper à ses poings agressifs

Écrire et écrire encore

Pour s’échapper de ce fléau

Et  soudain devenir plus forte

Et enfin respirer à nouveau

Les mots sont des uppercuts

Le rythme sans cesse accélère

La vie n’est qu’une lutte

Dont nous sommes notre propre adversaire

Bref:

Un énorme coup de cœur!

giphy

Si je devais le noter:

5-plumes

Merci qui?

Merci au site Priceminister Rakuten et aux éditions Julliard!

Rakuten - Achat et vente en ligne de produits neufs et d'occasion

Julliard

Cette lecture est faite dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire 2018. #MRL18

Service Presse·Young Adult

Lucide de Soraya Doye

lucide

Lucide, Tome 1: Initiation de Soraya Doye, Alter Real Éditions

Pour résumer:

La nuit de ses dix-huit ans, Alaya découvre qu’elle est une Lucide, un être capable de vivre et de contrôler ses rêves. Sa rencontre avec Thomas, qui partage le même don, va la plonger dans un avenir inconnu où le danger sera omniprésent. Entre traques et révélations, elle devra se montrer impitoyable pour protéger sa famille et son secret. Guidée par son instinct et par son cœur, sa vie sera bouleversée à jamais.
Une aventure au-delà des dimensions, à la limite de la réalité, au cœur de la Lucidité.
Nous dormons en moyenne vingt-cinq ans au cours de notre vie. Si vous pouviez vivre consciemment vos rêves, que feriez-vous de toutes ces années ?

Ce que j’en pense:

Lucide est un young adult qui tranche avec les livres du genre. Ici, point de vampires ou de loups garous mais de l’originalité. Lorsque Alaya découvre à ses dix- huit ans que ses rêves lui permettent de vivre dans une autre dimension, sa vie bascule. Le pitch est alléchant et le roman est à la hauteur de toutes mes attentes. Il y a de l’amour, du suspens, du mystère et surtout une fin qui nous laisse complètement pantois et en attente du prochain tome.

Les personnages sont loin d’être originaux. C’est selon moi, un des seuls point faible de ce roman. L’adolescente complètement plombée et en détresse qui se rend compte que son meilleur ami est (oh mon dieu!) l’amour de sa vie… Bref, vous l’aurez compris, du côté construction des personnages, on est dans tout ce que l’on peut trouver de stéréotypal. Il y a le meilleur ami jaloux et légèrement amoureux, l’autre jeune et beau inconnu et la meilleure amie fidèle et qui s’apparente à la femme parfaite. Peut être que je lis trop de roman young adult mais franchement, j’aspire à découvrir des personnages qui sortent un peu des sentiers battus. Ici, ce n’est donc pas le cas.

Heureusement, l’intrigue m’a complètement fascinée et je n’avais qu’une envie tourner toutes les pages de ce roman afin d’en découvrir la suite. Le style est simple et efficace. L’auteure a l’art de nous transporter dans son univers. Lors de ma lecture, je me suis complètement coupée du monde.

Bref:

Malgré quelques stéréotypes, cette lecture a su me séduire.

Si je devais le noter:

4-plumes

Merci qui?

Merci aux éditions Alter Real pour leur confiance.

 

Roman·Romance·Service Presse

Un portable, un chat roux, un inconnu d’Aurore Chatras

un-portable-un-chat-roux-et-un-inconnu-72-dpi

Un portable, un chat roux, un inconnu d’Aurore Chatras, Alter Real

Pour résumer:

La journée de Maddie avait été parfaite : une réussite professionnelle et un rendez-vous avec le type le plus mignon du bureau. Mais voilà qu’à quelques heures de sa soirée mémorable, elle casse son téléphone. Désemparée, elle tombe sur une vente de smartphone exceptionnelle. Mais son nouveau portable lui réserve bien des surprises.

Entre un chat roux diabolique, une mère farfelue, une sœur nombriliste et une meilleure amie qui fait ce qu’elle peut, Maddie va-t-elle réussir à percer le mystère de son téléphone ?

Ce que j’en pense:

Enfin une lecture qui fait du bien! Avec ce roman, Aurore Chatras nous livre un récit frais et amusant. J’ai adoré l’histoire de Maddie, cette jeune femme en recherche d’amour. Ce que j’ai préféré dans ce roman ce sont les situations cocasses dans lesquelles arrive à se mettre notre héroïne.

Selon moi, le point fort de ce roman qui sent bon l’été est son personnage principal. J’ai adoré Maddie. Elle est jolie, marrante et complètement à côté de la plaque. Elle se retrouve prise dans le tourbillon de sa vie et recherche l’amour désespérément. J’ai aimé la façon qu’elle a de se saisir de la situation dans laquelle elle se trouve. Bref, Maddie c’est un peu toutes les femmes. Je pense qu’une grande majorité des lectrices peut se retrouver en elle.

Aurore Chatras nous offre également une belle galerie de personnages. Entre la sœur hystérico- égoïste, la mère imbuvable, le père placide et la meilleure amie complètement délirante, on ne peut que apprécier cette lecture.

L’écriture est simple mais efficace. Certes, ce roman ne sera pas un grand classique et je ne le retiendrai pas pour sa stylistique mais il a le mérite de m’avoir diverti et de m’avoir fait sourire et rire.

Bref:

Une lecture divertissante.

Si je devais le noter:

3-plumes

Merci qui?

Merci aux éditions Alter Real pour leur confiance.