Policier/ Thriller·Roman

Au soleil redouté

Au soleil redouté de Michel Bussi, Presses de la Cité, 361 pages

Elles étaient cinq…
Cinq lectrices fidèles et auteures en herbe qu’un concours expédie, pour une semaine, au paradis du Pacifique, les îles Marquises. Au programme, atelier d’écriture sous la baguette du grand écrivain Pierre-Yves François, et puis… tout le reste, bien sûr : découverte de l’île – ce joyau fauve cher à Gauguin et chanté par Brel –, sable noir, folklore local, tatouages raffinés, disparitions mystérieuses et meurtres en série… Sous l’œil placide des grands tikis, quelqu’un tue au soleil. Qui sera la prochaine victime ?

Au soleil redouté est un véritable thriller dans la droite ligne de Ils étaient dix d’Agatha Christie. L’intrigue se déroule sur les îles Marquises dans le cadre d’un atelier d’écriture gagné par cinq femmes. Autour de l’écrivain Pierre-Yves François, cinq femmes qui désirent devenir romancières gravitent.
Mais, tout vire au cauchemar lorsque Pierre-Yves disparaît mystérieusement. Seul ses habits et une mystérieuse pierre tatouée sont des indices de sa disparition. Les cinq femmes vont commencer à mener l’enquête, mais elles vont également commencer à disparaître les unes après les autres.
Avec Au soleil redouté , Michel Bussi nous livre une intrigue impitoyable. Sans s’en rendre compte, on se retrouve complètement prisonnier du roman. L’histoire se passant sur une île, il est compliqué de s’échapper de ce piège. Tout comme les personnages, le lecteur se voit manipuler tout au long des pages. J’avoue, que une grande partie du roman ne m’a pas fortement séduite. En effet, j’ai trouvé le rythme un peu lent. Les rebondissements tardent un peu trop à mon goût. Néanmoins, j’ai été fascinée dans les dernières pages par le machiavélisme dont a pu faire preuve l’auteur pour manipuler son lecteur. En effet, la fin m’a complètement cueillie. Je ne m’y attendais absolument pas, et cela a été une très agréable surprise qui a, finalement, relever le niveau général de ce roman.

D’un point de vue stylistique, c’est fidèle aux anciens romans de Michel Bussi. Je n’ai eu aucune réelle surprise.
Pour résumer, j’ai trouvé que Au soleil redouté était plutôt moyen. Bien que le dénouement relève le niveau, cela ne suffit pas à me convaincre pour cette fois.

2 commentaires sur “Au soleil redouté

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s