La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis de Zidrou

9782800143576-couv-m800x1600

La vieille dame qui n’avait jamais joué au tennis de Zidrou, Dupuis

Pour résumer:

« Du moment qu’on rit des choses, elles ne sont plus dangereuses. » affirmait Raymond Devos.
Comme tous les gens qui savent nous faire rire de nous-même, Benoît Zidrou connaît le poids des choses, la gravité de la vie.
En 1997, Philippe Delerm rencontrait un immense succès avec « La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules ». L’évocation simple de petits plaisirs suffisait à lui ouvrir le coeur de milliers de lecteurs.
Benoît Zidrou nous invite à un voyage similaire avec les gens qui nous entourent. Qui ose faire connaissance avec la vieille dame d’en face? Sait-on qu’elle rêve de jouer sur le court central de Roland Garros? Qui peut dire que cet homme gris et triste, qui a laissé un fossé se creuser entre lui et ses enfants, sera le premier qui prendra dans ses bras ce petit bout d’homme au corps déformé par la maladie?
Pour mettre en scène ses quinze nouvelles, Benoît Zidrou a cherché des auteurs sachant manier la bonne dose de réalisme et l’expressivité requise pour être toujours juste: un talent qu’on retrouvait chez tous les auteurs de l’école de Marcinelle (Franquin, Morris, Will…). Les neuf dessinatrices et dessinateurs rassemblés ici (Colombo, Cordoba, Gili, Homs, Hureau, Lafebre, Sempere, Siri, Van Beughen) ont tous cette qualité propre aux grands auteurs de BD: leurs histoires prennent vie sous nos yeux. On les lit la larme à l’oeil et le sourire aux lèvres.
On connaissait Benoît Zidrou pour son talent de gagman, on peut désormais savourer son sens de la vie.

Ce que j’en pense:

Ce recueil est un vrai petit bijou. C’est émouvant avec un brin d’humour et cela sonne terriblement juste. Zidrou a l’art de mettre en scène des morceaux de vies simples et les rendre exceptionnels.

Le lecteur découvre une multitude de personnages remplis d’émotions et d’humanité. Les nouvelles s’enchaînent et nous happent pour quelques minutes. Je me suis retrouvée prise dans un tourbillon d’histoires plus belles les unes que les autres.

La BD est un mélange d’esthétismes détonants. J’ai apprécié le mélange des styles, des ambiances et des atmosphères. Bizarrement, tout est harmonieux, mené de main de maître par Zidrou.

Bref:

J’ai adoré cette BD! C’est un véritable coup de cœur.

giphy

Si je devais le noter:

5-plumes

Un petit aperçu:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez

Publicités

38 commentaires

  1. Depuis le temps que je veux le lire ce livre ! Mais j’avoue, à ne plus le voir passer par ci par là, j’avais oublié, j’étais passées à d’autres envies livresques. Ta chronique ravive la curiosité que j’ai vis-à-vis de l’album et j’ai de nouveau envie de plonger mon nez dedans 🙂

    J'aime

  2. Il me reste un beau souvenirs de cette lecture, mais avec des hauts et des bas. Certaines nouvelles qui se succèdent m’ont vraiment ému, d’autres non.

    J'aime

  3. J’ai beaucoup aimé le principe, les différents styles graphiques. Mais si certaines histoires m’ont touchée au coeur, une ou deux n’ont pas su.
    Mais cela reste un bel album!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s