bd·Mercredi BD

L’île aux remords de Didier Quella- Gayot et Sébastien Morice

couv_312656

L’île aux remords de Didier Quella- Gayot et Sébastien Morice, Grand Angle

Pour résumer:

Un fils revient au pays après 25 ans sans avoir donné la moindre nouvelle à ses parents qu’il a quittés brutalement pour entrer dans l’armée. « Viré » d’Indochine par le Vietminh, il a fini par s’installer près de « chez lui », sans pour autant renouer vraiment avec son père, veuf, qui vit encore dans ses collines des Cévennes. C’est à la faveur des terribles inondations de 1958 qu’ils vont se reparler, remonter le temps, refaire l’histoire, leur histoire.

Ce que j’en pense:

Jean revient à la ferme paternelle après 25 ans d’absence. Celle-ci est transformée en île à cause de fortes inondations. Cette parenthèse va permettre au père et au fils de délier leurs langues. Les secrets du passé vont resurgir brutalement.

Le scénario de ce roman graphique m’a d’emblée emporté. J’adore les histoires de secrets de famille et avec cette BD, j’ai été plus que servi. L’histoire alterne moments présents et passé, dévoilant au fil de la lecture la vie des personnages. Même si j’ai apprécié l’intrigue, j’avoue avoir trouvé certains passages légèrement décousus. Néanmoins, la fin a mis un point final tellement beau à ma lecture que cela a gommé ce léger défaut de l’ensemble.

J’ai trouvé le tout émouvant et touchant. Les personnages restent opaques mais de dévoilent de façon diffuse durant des anecdotes. Finalement , seulement l’émergence des secrets nous fait découvrir la vraie facette des personnages.

L’esthétique quant à elle m’a totalement séduite. Le dessin est fin et délicat et les couleurs chatoyantes.

Bref:

Une belle BD.

Si je devais le noter:

4-plumes

Un petit aperçu:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Y a pas que moi qui en parle:

Noukette

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez Noukette.

 

23 commentaires sur “L’île aux remords de Didier Quella- Gayot et Sébastien Morice

  1. Eh bien on va dire que je suis restée totalement hermétique à l’histoire que j’ai trouvé plate, sans relief, comme cousu de fils blanc. Une grande déception.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s