bd·Service Presse

Ma vie de maman

Ma vie de maman de Natacha Cranemou, Tartuff et Stéphane Lapuss, Kennes Editions, 64 pages

Stéphane Lapuss’, Tartuff et Natacha Cranemou nous dévoilent la vie de Maman… une vie tumultueuse, pleine d’amour, de lessives, de jolis dessins à caser sur le frigo (près de la poubelle) et de pétages de câbles… Ils vont, grâce à leurs expériences, rassurer toutes les mamans et plus largement les parents se sentant seul.e.s ou qui ont besoin de prendre du recul sur cette vie charmante et si chaotique.

Et encore une fois cette semaine, les éditions Kennes m’ont gâtée avec Ma vie de maman.

kennes-1

Si vous me suivez un peu sur ce blog et sur les réseaux sociaux, vous savez que je suis maman. J’étais donc curieuse de voir ce que cette petite BD avait à offrir. 

Nous avons donc un recueil de planches humoristiques qui mettent en scène des moments de la vie du quotidien. L’ensemble est centré autour du personnage de la maman. Certains gags sont un peu téléphonés, mais j’avoue que j’ai eu le sourire aux lèvres tout au long de ma lecture car certains passages me faisaient penser à ma propre vie. On sent donc bien que les auteurs ont analysé et mis en avant les situations les plus cocasses.

L’esthétique est de mon point de vue un peu grossière mais reste fidèle à un style humoristique. Les couleurs sont tranchées et colorées. Il y a très peu de décor et l’ensemble est plutôt sobre.

L’ensemble donne une BD vraiment drôle et qui m’a fait passer un véritable bon moment.

bd·Service Presse

Bon chien!

Bon chien! Baba, Tartuff et Lapuss’, Kennes Editions

Déjà connu pour ses analyses caustiques de la vie féline dans Putain de Chat, Lapuss’ s’attaque au meilleur ami de l’homme avec ses acolytes de toujours Baba et Tartuff. Bien plus fidèle et docile que son cousin matou, le toutou à sa mémère fait tout pour être agréable et câlin envers sa maîtresse. Mais pas sûr que ça lui rende la vie plus facile pour autant… Si vous avez partagé la vie de ce quadrupède à truffe, vous y reconnaîtrez des saynètes de votre vie quotidienne à n’en pas douter.

J’avais adoré lire Putain de chat de Lapuss’. C’est donc avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans la lecture de Bon Chien!

Comme vous l’aurez compris, cette fois ci, nous nous intéressons à nos amis à quatre pattes mais, canins. Le trio Baba, Tartuff et Lapuss met donc en scène à travers diverses anecdotes la vie des propriétaires de toutous. Les scènes sont remplies d’humour et j’avoue que je me suis pas mal bidonnée en lisant cette courte BD. Les amoureux des chiens s’y reconnaîtront certainement.

D’un point de vue esthétique, nous sommes sur la même ligne directrice que Putain de Chat. Les anecdotes sont en noir et blanc. Les traits sont fins et simples. Il y a peu de décor et de détails. L’ensemble me fait penser à du comic strip et cela donne envie de picorer ce trop court livre.

Bref, encore une réussite avec cette lecture qui m’a fait passer un agréable moment.

Un grand merci aux éditions Kennes pour leur confiance!

Kennes Éditions

S

bd·Mercredi BD·Service Presse

Putain de chat

Putain de chat de Lapuss’, Monsieur Pop Corn

Pour résumer:

La vérité sur les chats enfin révélée! Vous aimez les chats? Ils sont mignons, joueurs et espiègles, et leurs yeux sont remplis de malice quand ils vous réclament une caresse ou des croquettes. En apparence seulement, car un funeste dessein les ronge au plus profond de leur âme et seul votre malheur les intéresse. Au péril de sa vie, Lapuss’ vous dévoile enfin ce qu’il se passe dans la tête de l’animal le plus maléfique de la création : Le chat. Faites attention à vous!

Ce que j’en pense:

J’ai eu la chance de découvrir grâce aux éditions Kennes et à la collection Monsieur Pop Corn, Putain de chat de Lapuss’.

Monsieur Pop Corn

Cette petite bande dessinée nous fait rentrer directement dans la tête d’un chat. Autant vous dire qu’il s’y passe énormément de choses et qu’ils ne semblent pas nous vouloir que du bien. Le livre présente plusieurs petits sketchs tous plus drôles les uns que les autres. Pour l’anecdote, j’ai dévoré Putain de Chat durant un temps calme pendant la classe. Comme c’est un moment où tout le monde est censé lire, je montre l’exemple. J’ai tellement ri durant ma lecture que j’ai perturbé tous les élèves qui me regardaient avec des yeux ronds. Et oui les enfants, un livre peut nous faire pleurer de rire!

Vous l’aurez compris, le propos m’a tordue en deux et je vais certainement regarder mon chat différemment (Pépito, mon chat, est noir comme celui de la BD). D’un point de vue esthétique, tout est en noir et blanc. Les traits sont plutôt sobres, tout comme les décors. Il y a très peu de détails. Néanmoins, Lapuss’ réussit à rendre expressif ce diabolique chat.

J’ai donc adoré cette lecture! Je la recommande à tous les propriétaires de chat(s)!

IMG_20210306_130158[1]

Mon Pépito

Je vous invite également à suivre la page Facebook  Putain de chat, pour vous donner une petite idée de ce que cela peut donner.

 

Un petit aperçu:

Ma chronique en vidéo:

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez Moka.

bd·Mercredi BD·Service Presse

Anatole et Léontine

Anatole et Léontine de Stéphane Lapuss’ et Julien Flamand, Kennes Editions

Pour résumer:

La Résidence « Le dernier voyage » aurait pu être un paradis pour seniors en quête d’un repos bien mérité. Mais c’était sans compter le terrible Anatole qui s’amuse depuis déjà 15 ans à mener la vie dure au personnel et aux autres pensionnaires. Mais tout bascule lorsque Léontine, une nouvelle résidente, arrive dans la maison de repos et bouleverse son règne de terreur. Anatole aurait-il trouvé plus méchant que lui ? En tout cas, la rencontre de ces deux seniors promet de faire des étincelles. Humour noir et coups pendables seront au rendez-vous !

Ce que j’en pense:

Autant vous dire que avec Anatole et Léontine, on ne s’ennuie pas une minute! Ces deux petits vieux aux caractères bien trempés, en font voir de toutes les couleurs au personnel ainsi qu’aux résidents de la maison de retraite « Le dernier voyage » (le nom de cette résidence me fait mourir de rire).

Nous suivons donc au fil des pages, Anatole, dans un premier temps. Chaque page renferme un sketch qui s’avère être comme un petit bonbon acidulé. J’ai énormément ri en découvrant les facéties d’Anatole qui est un personnage aux multiples ressources et à l’humour grinçant. Léontine apparaît vers la fin de la BD et vient rajouter la patte féminine. Alors, elle aussi, elle déménage! D’ailleurs, une guerre ouverte semble démarrer entre les deux personnes âgés.

J’ai apprécié la montée en puissance du scénario. J’ai trouvé intéressant d’introduire le personnage d’Anatole puis celui de Léontine. Les sketchs sont horripilants et bien pensés. J’adore ce style d’humour noir et grinçant.

Les deux personnages principaux sont délicieusement ignobles. Ils regorgent de bonnes idées pour enquiquiner le reste de l’humanité. Ils n’hésitent pas à déployer des trésors de méchanceté pour rendre la vie de leurs congénères, affreuse.

D’un point de vue esthétique, j’ai adoré du premier coup d’œil la couverture. L’intérieur est très fidèle à mes attentes. Les dessins sont doux, ce qui contrastent avec le ton des dialogues et les situations qui nous sont présentées. J’ai vraiment adoré la façon dont les personnages sont dessinés, ainsi que l’atmosphère. Une tendresse se dégage de ce livre qui nous montre les personnes d’un certain âge d’un autre point de vue.

Bref, j’ai adoré cette lecture. Je me suis royalement bidonnée et cela fait un bien fou!

Un petit aperçu:

Je tiens à remercier les Editions Kennes pour leur confiance.

kennes-1

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez Moka.

Ma chronique en vidéo: