bd·Service Presse

Le Chat du Rabbin, Tome 8: Petit panier aux amandes

Le Chat du Rabbin, Tome 8: Petit panier aux amandes de Joann Sfar, Dargaud

Pour résumer:

Ils s’aiment. Lui est juif, elle est catholique. Ils vivent à Alger, et un jour, le Rabbin voit arriver cette jeune femme qui, pour mieux s’intégrer et faire plaisir à son futur époux, veut se convertir au judaïsme. La stupeur le dispute à l’incompréhension : pourquoi vouloir embrasser une foi si compliquée, si irrationnelle, si pénible ? Le Chat et Zlabya sont tous d’accord pour la dissuader, et vont trouver en Knidelette une alliée inattendue…

Ce que j’en pense:

Le Chat du Rabbin est une série que j’affectionne particulièrement. Alors, lorsque le site Rakuten m’a proposé de chroniqué le dernier tome de la série, je n’ai pas hésité une minute.

Dans ce tome, nous découvrons un couple tout nouveau. Il est juif, elle est catholique et ils veulent se marier. Pour cela, elle n’hésite pas à se convertir au judaïsme. C’est Zlabya qui se chargera d’apprendre tous les secrets de la religion. Mais le chat de celle- ci ne va pas tarder à se mêler de ses affaires et comme à chaque fois, c’est savoureux!

Le scénario est super, j’ai vraiment passé un moment agréable avec tous les personnages. Bien sûr le chat est partout. Je l’aime ce chat!

Dans cet opus, la question de la religion est d’autant plus centrale que la question des règles à respecter est permanente. Le judaïsme est une religion très exigeante aux règles nombreuses. La jeune femme en apprentissage s’attache à toutes les apprendre et à vouloir les respecter alors que son mari, lui, prend de très larges libertés.

Comme à son habitude, Joann Sfar m’a enchanté avec ses dessins. J’aime son trait fin et nerveux et les couleurs chatoyantes qui créent cette atmosphère spécifique à la série.

Bref:

Encore un tome où la magie opère.

Si je devais le noter:

Un petit aperçu:

Merci qui?

Merci à Rakuten pour leur confiance dans le cadre de la BD fait son Festival.

Rakuten - Achat et vente en ligne de produits neufs et d'occasion

Roman·Service Presse

Sujet Inconnu de Loulou Robert

9782260032465ori

Sujet Inconnu de Loulou Robert, Editions Julliard

Pour résumer:

J’avais huit ans quand j’ai su que je ne finirais pas mes jours ici. Qu’ici je ne deviendrais personne. Qu’ici je n’aimerais personne. Qu’ici, rien. Je ne ressentirais rien.
J’avais huit ans et j’ai décidé de partir un jour. J’ai choisi de ressentir. J’ai choisi de souffrir. À partir de là, je suis condamnée à cette histoire.

Ce que j’en pense:

Personnage sans visage

À l’enfance endommagé,

Femme sans réel âge

Que la vie va cogner

Voler de ses propres ailes

S’éloigner du nid familial

Voir plus loin si la vie est belle

Voir plus loin que l’hôpital

Se cogner et souffrir encore

Aux maux, aux gens

Se cogner et souffrir encore

Se relever lentement

Respirer, se sentir libre

Revivre à travers ses yeux

L’aimer et se sentir ivre

Ivre d’être son univers, ses cieux

Et retomber à nouveau

Se sentir prise dans ses griffes

Être prisonnière des flots

Échapper à ses poings agressifs

Écrire et écrire encore

Pour s’échapper de ce fléau

Et  soudain devenir plus forte

Et enfin respirer à nouveau

Les mots sont des uppercuts

Le rythme sans cesse accélère

La vie n’est qu’une lutte

Dont nous sommes notre propre adversaire

Bref:

Un énorme coup de cœur!

giphy

Si je devais le noter:

5-plumes

Merci qui?

Merci au site Priceminister Rakuten et aux éditions Julliard!

Rakuten - Achat et vente en ligne de produits neufs et d'occasion

Julliard

Cette lecture est faite dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire 2018. #MRL18

bd

Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher

501 CES JOURS QUI DISPARAISSENT[BD].indd

Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher, Glénat

Pour résumer:

Que feriez-vous si d’un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu’un jour sur deux ? C’est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui, sans qu’il n’en ait le moindre souvenir, se réveille chaque matin alors qu’un jour entier vient de s’écouler. Il découvre alors que pendant ces absences, une autre personnalité prend possession de son corps. Un autre lui-même avec un caractère bien différent du sien, menant une vie qui n’a rien à voir. Pour organiser cette cohabitation corporelle et temporelle, Lubin se met en tête de communiquer avec son « autre », par caméra interposée. Mais petit à petit, l’alter ego prend le dessus et possède le corps de Lubin de plus en plus longtemps, ce dernier s’évaporant progressivement dans le temps… Qui sait combien de jours il lui reste à vivre avant de disparaître totalement ?

Ce que j’en pense:

Lupin se réveille un matin en découvrant qu’il a deux personnalités. Il se rend compte qu’il ne vit plus qu’un jour sur deux. Au début, les deux caractères apprennent à se connaître mais très vite, l’une d’elle va prendre le dessus, dévorant l’autre.

Le lecteur suit la personnalité faible, celle du début de la BD. Le scénario m’a profondément troublé. N’étant qu’avec l’un des deux Lupin, nous n’avons qu’une seule vision. Très vite, je me suis attachée à Lupin. Le lecteur est complètement plongé dans son point de vue et inéluctablement, je me suis mise à détester peu à peu l’autre Lupin, le faux, l’usurpateur.

L’intrigue est vraiment très bien construite. Comment ne pas s’attacher à Lupin? Et nous, qu’aurions nous fait? Comment aurions nous réagit? La force de cette BD est ce personnage principal, si fort, si présent.

Par contre, j’avoue qu’au niveau esthétique, ce n’est pas vraiment ce que je préfère. Le dessin me rappelle un peu le style manga dont je ne suis pas particulièrement fan.

En revanche, j’ai su faire « abstraction » de ce léger défaut, et je me suis complètement laissée porter. La fin de la BD m’a laissé toute émue.

Bref:

Une lecture que je vous recommande.

Si je devais le noter:

Cette lecture rentrant dans le cadre de la BD fait son festival, exceptionnellement, la note sera sur 20!!!!

Pour accéder à la page BD de Priceminister c’est ici.

18/20

Un petit aperçu:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Y a pas que moi qui en parle:

Noukette

Mo’

Faelys

Merci qui?

Merci Priceminister Rakuten pour cet envoi et ce festival de la BD!

rakuten-priceminister