bd·Littérature de Jeunesse

Chroniques de l’île perdue

Chroniques de l’île perdue de Loïc Clément et Anne Montel, Soleil Prod

Pour résumer:

Sacha et Charlie, deux jeunes frères, font une croisière avec leurs parents.
Soudain, une terrible tempête éclate : leur bateau sombre et tous deux échouent séparément sur de mystérieux rivages… À la recherche de son petit frère, Sacha va devoir lutter contre d’étranges entités malveillantes, tandis que Charlie fera la rencontre d’une jeune fille qui le protégera contre une force inconnue.
Au gré de leurs aventures, tous vont croiser une faune fantasmagorique : les Doudous, peuple de peluches – originellement bienveillant – torturé et violent ; les Akupunkts, troncs d’arbres anthropomorphiques ; les Loups-cauchemars ; ou encore, les Moaïs, sages qui tiennent des discours apparemment sans queue ni tête. L’île, composée de six environnements distincts, semble être vivante et se nourrir des frayeurs et des angoisses des naufragés…

Ce que j’en pense:

Lorsque je suis tombée complètement par hasard sur cette BD jeunesse, je l’ai prise avec moi les yeux fermés. Il faut dire que le duo Anne Montel-Loïc Clément avait déjà su me séduire avec: Les jours sucrés, Chaussette ou encore Shä et Salomé.

Cette fois ci, ils nous livrent les aventures de Sacha et Charlie, deux frères qui s’échouent sur une île. Cette dernière cachent de nombreux secrets et dangers que les deux enfants devront déjouer. Les frères ayant atterri à des endroits différents, ils vont tenter de se retrouver. J’ai trouvé le scénario complexe et j’ai vraiment eu du mal à suivre l’histoire. Cela m’a rendue très perplexe, d’autant que le public visé est jeune. Il y a de nombreuses métaphores qui ne sont pas forcément accessibles à tous. Bien que le résumé soit plutôt alléchant, je me suis donc perdue dans les méandres de l’histoire.

Les personnages principaux sont donc deux enfants. Et pour des enfants, ils se remettent beaucoup en question. Ils évoluent assez rapidement et ont des personnalités qui selon moi ne collent pas avec leur âge. Le résultat donne des protagonistes peu attachants. Ils ressemblent un peu à des adultes dans des corps d’enfants. Par conséquent, j’ai trouvé que cela manquait de fraîcheur et que l’ensemble avait un ton plutôt sérieux.

L’esthétique en revanche est vraiment superbe. Les couleurs sont magnifiques et l’atmosphère onirique appelle à la rêverie. J’ai donc été subjuguée visuellement parlant, mais hélas, cela n’a pas suffit à me séduire.

Bref:

Une déception…

Si je devais le noter:

3-plumes

Un petit aperçu:

bd·Mercredi BD

Shä et Salomé de Anne Montel et Loïc Clément

sha-et-salome-jours-de-pluie

Shä et Salomé de Anne Montel et Loïc Clément, Jean- Claude Gawserwitch Éditeur

Pour résumer:

Fable contemporaine à l’univers poétique, Shä & Salomé narre les formidables non-aventures d’un couple atypique : une jeune femme et un chat. Pourquoi un chat ? C’est une manière de poser immédiatement la différence entre les deux individus au sein de ce duo amoureux.
Candide et sensible, Salomé travaille dans une halte garderie et remporte un franc succès auprès des enfants. Fine pâtissière et amatrice de football, c’est aussi une véritable passionnée de jeux vidéo. Ne pas se fier aux apparences : c’est elle l’adulte du couple ! Son amoureux, Shä, est généralement impassible et calme. Coquin, farceur et d’une gourmandise sans limite, Shä est un petit malin qui cache très bien son jeu ! Vêtu élégamment et inséparable de sa pipe qui dégage d’irréalistes volutes de fumée, il exerce la profession d’écrivain. Ses occupations : remplir les tests des magazines féminins de Salomé, découper et collectionner les articles de journaux insolites pour sa revue de presse ou tenter de suivre un régime. riche en calories !

Ce que j’en pense:

Shä et Salomé sont un couple atypique… Une jeune femme et un chat, il est vrai que c’est peu commun. Néanmoins, ces deux personnages se confrontent à des problèmes de couples ordinaires. Comment passer le cap de la vie ensemble? Comment laisser assez d’espace à l’autre?

Ce roman graphique décalé, nous expose en plusieurs planches des morceaux de vie. Il y a énormément d’humour et les personnages sont uniques. Shä est un écrivain gourmand en mal d’inspiration et Salomé est une geek qui travaille dans une crèche. Les deux protagonistes s’aiment d’un amour étrange et le décalage avec notre réalité donne une touche d’originalité à l’ensemble.

Le scénario est sympa, drôle et attachant. L’esthétique est sublime. Les traits sont fins et délicats. Les couleurs sont douces. C’est poétique et un délice pour les yeux.

Ce n’est pas la première fois que le duo Anne Montel et Loïc Clément me séduit. Ils avaient déjà frappé fort avec Les Jours Sucrés et Chaussette et ils enfoncent le clou avec cette belle BD.

Bref:

Encore une belle collaboration.

Si je devais le noter:

5-plumes

Un petit aperçu:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez Noukette.

bd·Mercredi BD

Chaussette de Loïc Clément et Anne Montel

24e756ffb4b6b41afcf5182a336446a1

Chaussette de Loïc Clément et Anne Montel, Delcourt

Pour résumer:

Chaussette et son chien Dagobert sont inséparables. Merlin, leur petit voisin, les connaît bien

 et les observe arpenter chaque jour la petite ville suivant un parcours bien établi. Pourtant, ce matin-là, quelque chose ne tourne pas rond. Chaussette est seule et se comporte étrangement. Pour tirer cette histoire au clair, Merlin va la suivre discrètement…

Ce que j’en pense:

Chaussette est une vieille femme à la routine bien rôdée. Avec son chien Dagobert, leur vie est réglée comme du papier à musique. Mais un jour tout change. Le scénario est tendre et touchant. L’histoire est simple mais efficace, c’est plein de nostalgie et de belles choses.

Cette BD est aussi belle du point de vue de l’histoire que de l’esthétique. Le dessin est tendre mais simple avec de jolies couleurs pastels.

L’ambiance générale est très poétique. Le message final est très émouvant. C’est vraiment une belle BD.

Bref:

Un petit coup de cœur.

Si je devais le noter:

5-plumes

Un petit aperçu:

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Y a pas que moi qui en parle:

Noukette

Mo

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez Moka.

bd

Les jours sucrés de Loïc Clément et Anne Montel

9782205073843-couv

Les jours sucrés de Loïc Clément et Anne Montel, Dargaud

Pour résumer:

À 25 ans, Églantine apprend le décès de son père et part pour Klervi, le village breton de son enfance. Elle y retrouve sa vie d’avant, ses souvenirs et la pâtisserie paternelle (qui est désormais la sienne), mais aussi Gaël, son amoureux de l’époque, sa tante Marronde et tous les chats du village. Surtout, elle découvre le journal intime de son père. Il y a mis tous ses secrets de vie et de cuisine.
Un véritable guide pour Églantine. Et si c’était l’occasion d’un nouveau départ ?

Ce que j’en pense:

Églantine hérite de la pâtisserie de son père qu’elle n’a pas vu depuis son enfance. Elle prend la décision de reprendre le commerce. C’est une très belle histoire avec pleins de très beaux moments. J’ai trouvé la BD très émouvante et tendre avec un jolie histoire d’amour en toile de fond.

Les personnages sont superbes, remplis d’humanité et ils nous ressemblent. Ils ont une histoire forte et on s’y attache vraiment. Églantine est une jeune femme qui se cherche et très sensible. Elle a le courage de changer sa vie et de prendre une décision radicale. Elle bouscule ses petites habitudes et ça lui change la vie.

Le scénario est parfait. Les dialogues sont clairs et plein d’humour. C’est un vrai plaisir de lecture. C’est réaliste et ça sent bon l’optimisme. Les illustrations sont comme j’aime: épurées, colorées avec un trait délicat. C’est un petit plaisir pour les yeux.

Bref:

J’adore!

Si je devais le noter:

5-plumes

Un petit aperçu:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Y a pas que moi qui en parle:

Un amour de BD

Jérôme

Culturellement vôtre