bd·Mercredi BD

Carbone et Silicium

Carbone et Silicium de Mathieu Bablet, Ankama Editions, 304 pages

Derniers nés des laboratoires Tomorrow Foundation, Carbone et Silicium sont les prototypes d’une nouvelle génération de robots destinés à prendre soin de la population humaine vieillissante.

Élevés dans un cocon protecteur, avides de découvrir le monde extérieur, c’est lors d’une tentative d’évasion qu’ils finiront par être séparés. Ils mènent alors chacun leurs propres expériences et luttent, pendant plusieurs siècles, afin de trouver leur place sur une planète à bout de souffle où les catastrophes climatiques et les bouleversements politiques et humains se succèdent…

Bienvenue dans le futur, où les robots sont tellement élaborés, qu’ils peuvent penser par eux- même. Carbone et Silicium incarnent donc ces robots nouvelles générations. Leur utilité? S’occuper de la population vieillissante toujours plus nombreuse. Enfermés dans le labo, leur soif de connaissance va les pousser à voir le monde extérieur. C’est ainsi qu’ils vont retrouver leur liberté et devenir des fugitifs.

Le scénario narre l’histoire de ces deux humanoïdes au fil des siècles. Ainsi, en tournant les pages, le lecteur se plonge dans le futur de l’humanité. Environnements hostiles, guerres, progrès technologiques et médicaux…rien ne nous sera épargné. À travers le récit de ces deux robots, Mathieu Bablet démontre la déchéance humaine, celle que l’on craint mais qui nous guette. L’auteur s’applique à nous faire réfléchir sur notre société actuelle et son futur.

Carbone et Silicium sont les deux personnages principaux de ce roman graphique. Ils incarnent des machines nouvelles générations. Très vite, on se rend compte que ces soi disant machine, montrent beaucoup plus d’humanité que certains personnages censés être humains. Les deux personnages évoluent ensemble au départ, mais, lors de leur fuite, leurs chemins se séparent. Néanmoins, ils se croiseront à de nombreuses reprises et c’est ainsi que le lecteur va découvrir leurs choix de vie et va voir évoluer leur relation pour arriver au superbe climax qu’est la fin de ce livre.

Esthétiquement, j’avoue en avoir pris plein les yeux. L’ensemble foisonne de détails sans pour autant être brouillon. Les traits sont fins et donnent un aspect délicat au dessin qui est parfois plutôt brutal. Les couleurs sont dans des nuances de marrons et de gris. L’ambiance est sombre mais colle parfaitement au propos. De plus, Mathieu Bablet s’est appliqué à créer des ambiances différentes selon les époques. Je suis franchement en admiration face à ce travail de titan mais également face au rendu magnifique.

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez Noukette.

19 commentaires sur “Carbone et Silicium

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s