bd·Mercredi BD·Service Presse

Anatole et Léontine

Anatole et Léontine de Stéphane Lapuss’ et Julien Flamand, Kennes Editions

Pour résumer:

La Résidence « Le dernier voyage » aurait pu être un paradis pour seniors en quête d’un repos bien mérité. Mais c’était sans compter le terrible Anatole qui s’amuse depuis déjà 15 ans à mener la vie dure au personnel et aux autres pensionnaires. Mais tout bascule lorsque Léontine, une nouvelle résidente, arrive dans la maison de repos et bouleverse son règne de terreur. Anatole aurait-il trouvé plus méchant que lui ? En tout cas, la rencontre de ces deux seniors promet de faire des étincelles. Humour noir et coups pendables seront au rendez-vous !

Ce que j’en pense:

Autant vous dire que avec Anatole et Léontine, on ne s’ennuie pas une minute! Ces deux petits vieux aux caractères bien trempés, en font voir de toutes les couleurs au personnel ainsi qu’aux résidents de la maison de retraite « Le dernier voyage » (le nom de cette résidence me fait mourir de rire).

Nous suivons donc au fil des pages, Anatole, dans un premier temps. Chaque page renferme un sketch qui s’avère être comme un petit bonbon acidulé. J’ai énormément ri en découvrant les facéties d’Anatole qui est un personnage aux multiples ressources et à l’humour grinçant. Léontine apparaît vers la fin de la BD et vient rajouter la patte féminine. Alors, elle aussi, elle déménage! D’ailleurs, une guerre ouverte semble démarrer entre les deux personnes âgés.

J’ai apprécié la montée en puissance du scénario. J’ai trouvé intéressant d’introduire le personnage d’Anatole puis celui de Léontine. Les sketchs sont horripilants et bien pensés. J’adore ce style d’humour noir et grinçant.

Les deux personnages principaux sont délicieusement ignobles. Ils regorgent de bonnes idées pour enquiquiner le reste de l’humanité. Ils n’hésitent pas à déployer des trésors de méchanceté pour rendre la vie de leurs congénères, affreuse.

D’un point de vue esthétique, j’ai adoré du premier coup d’œil la couverture. L’intérieur est très fidèle à mes attentes. Les dessins sont doux, ce qui contrastent avec le ton des dialogues et les situations qui nous sont présentées. J’ai vraiment adoré la façon dont les personnages sont dessinés, ainsi que l’atmosphère. Une tendresse se dégage de ce livre qui nous montre les personnes d’un certain âge d’un autre point de vue.

Bref, j’ai adoré cette lecture. Je me suis royalement bidonnée et cela fait un bien fou!

Un petit aperçu:

Je tiens à remercier les Editions Kennes pour leur confiance.

kennes-1

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez Moka.

Ma chronique en vidéo:

25 commentaires sur “Anatole et Léontine

  1. J’aime à te lire, mais avec moi, ce genre d’album, c’est quitte ou double, je ne sais pas toujours selon quels critères d’ailleurs… peut-être une histoire de moment aussi. Je n’aime pas la méchanceté, cela m’atteint et m’attriste toujours.

    Aimé par 1 personne

  2. Mais, il est affreux cet Anatole, s’en prendre aux oiseaux comme ça ! J’espère que Léontine le remet à sa place ! C’est marrant de voir les séniors sous un autre angle 😉 De l’humour chez moi aussi aujourd’hui mais avec des dragons 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s