bd·Comics·Mercredi BD

Batman, Tome 1: La cour des hiboux

Batman, Tome 1: La cour des hiboux de Scott Snyder et Greg Capullo, Urban Comics

Pour résumer:

Après une longue période d’absence, Bruce Wayne est de retour sous le masque de Batman, à la poursuite d’un mystérieux tueur en série aux allures de hibou, et dont la prochaine cible n’est autre que… Bruce Wayne. Plus il progresse dans son enquête, plus le Chevalier Noir rassemble d’éléments sur les motivations de son ennemi. Il découvre alors une sombre vérité mêlant la famille Wayne aux fondations troubles de Gotham City.

Ce que j’en pense:

J’avoue que au départ, j’ai acheté ce comics pour mon mari qui jouait à Batman sur sa PS4. Je persiste à essayer de le faire passer du côté obscur, celui de la lecture. Alors avec Batman, j’ai fait un grooooos coup parce que Monsieur Au Fil des Plumes (si il lit ça il va râler) veut lire toute la série. Forcément, moi, je vois un livre, qu’est-ce que je fais? Je le lis!

A priori, ce n’est pas forcément ma tasse de thé. L’univers de Batman…Bof bof. Je me suis donc plongée perplexe dans ce comics. Et…au bout d’une bonne vingtaine de pages…Je me suis retrouvée complètement à fond dans l’histoire. Il faut dire que Scott Snyder nous a concocté un scénario bien musclé. Il y a du suspens, des rebondissements et cette part d’ombre que j’aime tant. Alors oui, c’est violent… Mais franchement, le suspens est tellement haletant que je suis presque restée en apnée tout le long de ma lecture. Je crois que à ce stade, je peux presque dire que je l’ai lu en un souffle!

J’ai particulièrement apprécié le travail autour du personnage de Batman. J’ai découvert tout un pan de la vie de ce superhéros pourtant si connu. J’ai aimé apercevoir la noirceur du personnage, la couche de boue sous le costume héroïque. Rentrer dans les méandres de l’esprit de ce protagoniste m’a tout simplement fascinée. Au-delà de cela, il y a toute l’atmosphère que peut dégager la ville de Gotham City. L’ambiance générale est lourde et sombre. On se sent prisonnier de cette ville qui semble vouloir nous dévorer à tout prix.

Et puis, il y a cette esthétique… Qui dit comics, dit traits marqués, couleurs tranchées et illustrations fortes. Ici j’ai retrouvé toutes les caractéristiques du genre. J’avoue que esthétiquement parlant ce n’est pas ce que je préfère mais j’ai tellement été happée par l’histoire que j’ai presque fait abstraction du reste.

Pour résumer, un comics qui a su m’accrocher et dont je languis lire la suite!

5-plumes

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez

Un petit aperçu:

22 commentaires sur “Batman, Tome 1: La cour des hiboux

  1. je lis peu de comics et ce vrai que je n’aurait pas spontanément été vers batman, mais en te lisant je me dis que ça peut être une idée de cadeau pour Chéri (et je lui piquerai au passage ^^)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s