Littérature de Jeunesse

Les mots d’Hélio

La littérature jeunesse nous fait parfois de belles surprises. Un peu trop négligée à mon goût, elle a le mérite d’exister et de donner envie aux plus jeunes lecteurs de se plonger dans un bon roman. Avec Les mots d’Hélio de Nancy Guilbert et Yaël Hassan (publié chez Magnard Jeunesse),  le contrat est rempli. Cette lecture conseillée à partir de 10 ans narre l’histoire de Hélio un jeune adolescent qui a été victime d’un accident. Je vous livre la quatrième de couverture:

Suite à un traumatisme crânien, Hélio, quinze ans, orphelin de père et passionné de sciences, ne réussit presque plus à communiquer. Sa capacité de réflexion est intacte, mais les mots se sont envolés.

Sa mère étant elle-même en état de choc depuis l’accident, Hélio est confié à une famille d’accueil, les Dainville, qu’elle avait désignée dans le cas où son fils se retrouverait seul.

Mila et Ruben, les enfants de la famille, l’accueillent chacun à leur manière, et pour Bianca, l’employée de maison, l’arrivée de ce garçon fait ressurgir de lointains souvenirs. Quel secret cache-t-elle à tous depuis des années ?

Chaque personnage, à tour de rôle, confie ses doutes et ses espoirs, se livre peu à peu. Et quand le passé fait irruption et libère les vérités enfouies, c’est une nouvelle famille qui se révèle…

Ce roman nous plonge donc dans la tête de divers personnages gravitant tous autour du jeune Hélio. L’intrigue nous plonge dès les premières pages dans son histoire, et j’avoue avoir très vite accrochée. Néanmoins, les choses sont un peu trop limpides. Au centre de cette lecture, nous découvrons un pseudo mystère qui n’en est finalement pas un. En effet, j’ai découvert assez vite le pot au rose et la révélation qui aurait dû me surprendre a fait un flop fracassant de mon côté. Je ne suis pas une jeune lectrice (Je ne dis pas que je suis vieille hein?!) donc peut être que sur un lecteur un peu moins « aguerri » le suspens qui devait être présent fonctionne. J’émettrai donc en tant qu’adulte un petit bémol en ce qui concerne la construction du  nœud de l’histoire qui aurait pu être un peu plus complexe à mon goût.

Quant aux personnages, je les ai trouvée un peu trop stéréotypés. Le jeune Hélio incarne l’adolescent en souffrance qui essaie de se reconstruire. Mila est quant à elle une belle tête à claque et Ruben son petit frère joue le rôle de la naïveté enfantine. Tout au long du roman, les personnages connaissent une belle évolution, très, voire, trop positive. Nous sommes donc dans une lecture très optimiste. Bien que manquant de nuances, j’ai trouvé les personnages très touchants. Leur relation a su m’émouvoir et j’ai vraiment apprécié de les voir évoluer ensemble.

D’un point de vue stylistique, j’ai trouvé l’écriture très agréable. Les phrases sont claires et l’ensemble est adapté aux plus jeunes lecteurs.

Vous devez vous demander si j’ai finalement apprécié ma lecture… J’ai effectivement mis en avant pas mal de défauts. Néanmoins, la magie opère et ma sensibilité a été touchée par cette histoire et par ces personnages. J’ai littéralement dévoré ce roman qui m’a captivé. Amateur de grande littérature, passe ton chemin. En revanche, si vous avez envie de passer un moment agréable, avec un livre qui en toute simplicité viendra vous émouvoir, je ne saurai que vous conseillez cette lecture. Je garderai donc un souvenir ému des Mots d’Hélio.

Le podcast: ici

La chronique en vidéo:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s