bd·Mercredi BD

Rat et les animaux moches

Rat et les animaux moches de Sibylline et Jérôme d’Aviau, Delcourt

Pour résumer:

Dans une jolie maison, habite Rat. Mais la propriétaire le trouve dégoûtant et le chasse. Il décide donc de s’en aller. Il erre longtemps, jusqu’à ce qu’il arrive au Village des animaux moches qui font un petit peu peur…

Ne supportant plus les hurlements injustes de la propriétaire, Rat part à la recherche

 d’une nouvelle maison. Ses errances vont le mener au Village des animaux moches qui font un petit peu peur. Rat va petit à petit découvrir que les habitants ne sont pas toujours heureux. Il va s’investir dans cette mission et dévouer sa vie à la réhabilitation des animaux moches…

Ce que j’en pense:

Ne vous fiez pas à ses allures enfantines et à son titre aux sonorités naïves, Rat et les animaux moches est un roman graphique qui aborde de vrais thèmes. 

Dans un premier temps, nous découvrons Rat qui se fait chasser de chez lui parce que personne ne veut de lui. Il part donc chercher un nouveau foyer et c’est là qu’il tombe dans le Village des Animaux Moches. Dans ce village se réunissent tous les animaux qui ont été rejeté à cause de leur aspect. Rat se donne alors pour mission de leur trouver un foyer aimant qui les rendra heureux.

Le scénario est vraiment bien construit. À travers cette histoire, Sibylline aborde le thème de la différence et de l’acceptation. Elle revient sur l’importance des apparences et traite de la quête du bonheur. Qui aurait cru que derrière cette BD se cache des thèmes si sérieux? Rat qui est le personnage principal, nous pousse à réfléchir et remet notre société en question. Il est convaincu que chacun a droit au bonheur et que tout le monde a sa place dans notre Monde. 

Le sujet est sérieux et très à la mode en ce moment. La quête du bonheur est au centre de notre société et la question des apparences y est très souvent associée. 

Sibylline et Jérôme d’Aviau nous offre également une galerie de personnages très riches. Chacun a sa fêlure, sa propre personnalité. Ils sont tous attendrissants et attachants et on espère qu’ils trouveront tous le bonheur. Rat est bien évidemment au centre du récit. Il incarne la sagesse et le positivisme. Il fait preuve de beaucoup de détermination. Il trouve son opposé en Perdu qui est un Caniche très centré sur les apparences et terriblement méchant avec les autres habitants du village des animaux moches.

Le style de Sibylline est très poétique et s’associe à merveille avec celui de Jérôme d’Aviau qui nous livre une esthétique tout en délicatesse. Le trait est fin et léger, il y a plein de petits détails et le choix du noir et blanc donne un effet gravure ancienne que j’ai adoré.

Bref:

Une vraie belle découverte.

Si je devais le noter:

5-plumes

Un petit aperçu:

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez Moka

23 commentaires sur “Rat et les animaux moches

  1. J’avais été surprise par le sérieux du sujet. C’est vrai que sous ses airs d’album jeunesse, l’album aborde des sujets assez durs. Mais c’est entrainant malgré tout. Plutôt optimiste malgré le côté sombre.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s