Roman·Service Presse·Young Adult

Maman les p'tits bateaux

Maman les p’tits bateaux de Claire Mazard, Le Muscadier

Pour résumer:

Marie-Bénédicte a 12 ans. Pour son anniversaire, ses parents lui offrent un ordinateur. À cet ordinateur, elle va confier son terrible secret : depuis cinq mois, tous les mercredis après-midi, son oncle Laurent – le jeune frère de sa mère avec qui elle a passé de si belles vacances lorsqu’elle était enfant – abuse d’elle sexuellement.

Elle écrit son mal-être, sa souffrance, son sentiment de culpabilité, son découragement devant son entourage qui ne peut ou ne veut rien voir. Mais comment briser le silence ?

Ce que j’en pense:

Attention, livre pour adolescent coup de poing!

Dans ce mini roman, Claire Mazard nous livre l’histoire de Marie- Bénédicte, une toute jeune adolescence qui subit des viols à répétition par son oncle. Comme la plupart des victimes, elle n’en parle à personne sauf à son ordinateur qui devient alors le confident de son cauchemar.

Le roman commence bien après le premier viol. On découvre une jeune fille avec un très fort mal être. Le lecteur ne sait pas d’emblée ce qu’il se passe mais comme la narration est interne, nous avons accès à toutes les pensées de Marie- Bénédicte. Très vite, on comprend ce qui est arrivé, le drame qui se noue.

Le personnage de Marie- Bénédicte est très attachant. On souffre réellement avec elle. On ressent la douleur qu’elle ressent. Malheureusement, comme elle n’exprime pas cette souleur avec des mots, elle en vient à se faire du mal physiquement et psychologiquement. Le regard des parents devient alors important. Vont-ils déceler qu’il y a quelque chose? Vont- ils essayer d’aller plus loin?

Le lecteur vit l’angoisse, la peur et la colère. Tout se mêle et tout comme Marie- Bénédicte, on a envie de hurler, se sentant prisonnier de cette histoire dramatique.

Avec ce roman, Claire Mazard frappe fort et aborde un sujet douloureux. À travers son personnage, elle se met à la place des victimes et nous décrit le cheminement qui peut se faire dans la tête de ces jeunes subissant ce genres de sévices mais aussi les réactions de l’entourage. Le sujet est terriblement sérieux et le désarroi de l’adolescente est omniprésent.

Avec des mots justes et clairs, l’auteure met en lumière un vrai problème. Son écriture est empreintée de pudeur. Il fallait cette délicatesse dans les mots pour aborder un tel sujet, et Claire Mazard se plie à l’exercice avec brio.

Bref:

Une vraie claque!

giphy

Si je devais le noter:

5-plumes

 

Merci aux éditions Le Muscadier pour leur confiance.

Le Muscadier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s