bd·Mercredi BD

Vin, gloire et bonté

Vin, gloire et bonté de Bunisset et Liotti, Glénat

Pour résumer:

Annabelle est drôle, jolie, névrosée, très psychanalysée, et… en instance de divorce. Parisienne jusqu’au bout des ongles, elle est aussi journaliste pour un très gros hebdomadaire français. Alors qu’elle n’y connait absolument rien en matière de vin, son patron (qui est également son père) lui commande un dossier de 50 pages sur le vignoble bordelais. Ni une, ni deux, Annabelle fourgue ses deux ados à son ex-mari avant de se catapulter, valise sous le bras, sur le quai de la gare Montparnasse. Direction la capitale girondine : Bordeaux ! Au cours de son séjour (trois mois d’immersion totale dans le milieu viticole locale), rien ne lui sera épargné…

Ce que j’en pense:

Avec cette BD, nous voilà plongés dans le monde viticole. Peu connu du grand public, univers secret et qui fait rêver, le monde du vin lève un peu le voile.

Le lecteur va donc suivre Annabelle, une jeune journaliste qui est envoyée pour écrire un article sur le vin. Petit problème, elle n’y connaît strictement rien. Pour elle, le vin, c’est tout simplement du jus de raisin fermenté et son seul amour se porte sur le mojito. Néanmoins, elle n’a pas le choix, il faut qu’elle se rende en pleine immersion dans un grand domaine pour pouvoir écrire.

Le scénario de cette BD est tout simplement fascinant, j’ai tout simplement été transportée en plein vignoble et j’ai découvert comme Annabelle le monde du vin. Finalement, cette BD est un moment de la vie d’Annabelle, un peu comme un arrêt sur image. En plein divorce et en pleine prise de tête avec ses enfants, cet article va s’avérer être une bouffée d’air frais. Certes, la parisienne va avoir du mal à s’acclimater à la campagne mais c’est avec brio qu’elle saura tirer son épingle du jeu dans cet univers impitoyable. Certes, ses courbes généreuses n’y seront pas pour rien. Néanmoins, son intelligence et sa maîtrise de la langue de bois la servira à plusieurs occasions. L’histoire est donc divertissante, voire rafraîchissante. Certaines situations font sourire et Annabelle devient très vite attachante.

Quant à l’esthétique, j’ai été également séduite par ce trait en rondeur et délicat. Les paysages rendent justice aux vignobles bordelais et les niveaux de gris sont maîtrisés à la perfection.

Bref:

J’ai apprécié cette lecture.

Si je devais le noter:

3-plumes

Un petit aperçu:

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez

43 commentaires sur “Vin, gloire et bonté

  1. Bon… j’avoue que vu le titre et le résumé, je ne serais pas allée de moi-même vers cet album. Tu me fais sortir des représentations que je m’en faisais. Je ne suis pas certaine d’accrocher par contre, mais feuilleter déjà, ça peut être la première étape 😛

    Aimé par 1 personne

  2. Ah mais je suis sûre d’aimer !! Du titre clin d’œil, au sujet et en passant par le graphisme!!
    C’est vrai que c’est un univers plutôt fascinant/passionnant.
    Sur le vin en BD/manga, je ne peux que te recommander Les ignorants de Davodeau, Château Bordeaux de Corbeyran ou le manga Les Gouttes de Dieu

    Aimé par 1 personne

  3. Pourquoi pas pour le feuilleter mais le graphisme me laisse au fond du fût !! Pas certaine d’adhérer. Et puis le maître Davodeau a fait tellement fort avec les ignorants !!!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s