bd·Mercredi BD

Les beaux étés

Les Beaux Étés de Zidrou et Jordi Lafebre, Dargaud

Pour résumer:

1992, les années ont passé, le jeune couple est maintenant à la retraite, la petite Pépète est devenue une jeune fille et la 4L est à vendre… L’occasion de se remémorer l’année 1962, leurs toutes premières vacances à son bord en compagnie… des beaux-parents. Les vacances avec Yvette-la-parfaite et Gros-Papy seront plus gastronomiques que bucoliques… en direction de Saint-Étienne !

Ce que j’en pense:

Comment ça vous ne connaissez pas Les Beaux Étés? Mais ça devrait être une lecture obligatoire! Une lecture que votre médecin vous prescrit pour vous redonner la patate! Alors ok, je ne suis pas très neutre vue mon amour immodéré pour Zidrou. Alors d’abord, il faut que vous alliez rattraper votre retard en lisant ma chronique sur les tomes 1 et 2 (ici). Et puis maintenant, je vais vous parler des tomes 3, 4 et 5.

Les trois derniers tomes sont sur le même modèle que les deux premiers. On retrouve la famille Faldérault qui part en vacances avec toujours leur fameux slogan « Cap au Sud! ». Alors forcément, il faudra faire avec le retard de Pif, le père, dessinateur toujours dans les choux. Il faudra booster Mamz’elle Estérel la 4L mythique! Il faudra refréner Pépette et son enthousiasme bondissant. 

Chaque tome nous livre donc un moment de vacances de cette famille terriblement attachante. On retrouve les rituels rigolos, les blagues potaches, l’ambiance musicale de l’école et cet amour qui déborde de partout. On se plaît à retrouver les personnages comme de vieux amis. On sourit à une anecdote, on a une larme au coin des yeux en fermant chaque tome avec l’appréhension que ce soit le dernier. Et puis, on voit la vie qui défile. Les enfants qui grandissent, les parents qui vieillissent mais toujours cette bonne humeur et cette tendresse.

Esthétiquement, je suis toujours autant conquise. Les couleurs, les dessins que dire. J’aime les attitudes des personnages, l’expression de leurs visages, les regards qu’ils échangent et qui sont parfois plus forts que les mots. 

Alors toi, qui n’a peut être jamais lu cette BD, fonce vite t’en procurer une et devient un Faldérault à ton tour.

Bref:

Zidrou fait encore mouche, c’est un coup de cœur!

giphy

Si je devais le noter:

5-plumes

Un petit aperçu:

bd_de_la_semaine_big_red

Cette semaine chez Moka.

19 commentaires sur “Les beaux étés

  1. Je n’ai toujours pas commencé à lire cette série (oui je sais…) et je me dis que cette période pluvieuse peut être parfaite pour faire entrer un peu de soleil 🙂

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s