Service Presse·Young Adult

Fanny Cloutier ou l’année où j’ai faillit rater ma vie

Fanny Cloutier ou L’année où j’ai faillit rater ma vie de Stéphanie Lapointe, Kennes Editions

Pour résumer:

J’ai souvent entendu dire que la chose la plus difficile dans la vie c’est de commencer quelque chose. Alors 3-2-1: GO! Je m’appelle Fanny Cloutier, j’ai quatorze ans, presque quinze. Les deux choses que je sais faire le mieux dans la vie, c’est dessiner dans mon journal intime ou bien subir les décisions excentriques de mon père. D’ailleurs, il doit bientôt se rendre à l’étranger pour tenter de développer une invention personnelle. Et moi, je vais devoir aller chez ma tante, Lorette. Comment je vais faire pour m’intégrer à cette famille et à une nouvelle école? Aucune idée!

Ce que j’en pense:

Le père de Fanny Cloutier part au Japon étudier les méduses. Fanny se retrouve alors propulsée à Sainte Lorette chez sa tante maternelle où elle va découvrir des choses sur la mort de sa mère.

Dès les premières lignes, j’ai accroché à l’intrigue. L’ensemble prend la forme d’un journal intime et contribue à rentrer complètement dans l’univers de Fanny. Il faut dire que c’est un sacré personnage. J’ai adoré suivre le fil de ses pensées, ses questionnements, ses angoisses. Bien que peu surprenante, l’intrigue nous livre quelques rebondissements qui font que l’on ne s’ennuie pas durant notre lecture.

Alors que j’ai vraiment du mal avec les personnages adolescents, ici, je ne les ai pas trouvée antipathiques (pour vous dire comme j’étais dedans!). Fanny est clairement l’héroïne de ce livre mais elle ne verse pas dans le mélo et cela reste très agréable. Ses deux acolytes Léonie et Henri, sont également assez sympathiques. La petite bande fonctionne donc plutôt bien.

Au-delà de l’écriture qui est très agréable, il y a tout le côté esthétique qui rentre en compte. Et là aussi, jackpot! Il y a beaucoup de couleurs, le mélange des styles fonctionne. C’est frais et très agréable à regarder.

Bref:

Une super découverte.

Si je devais le noter:

5-plumes

Merci qui?

Merci à Babelio et Kennes Editions pour leur confiance.

Babelio

Éditions Kennes

Publicités

Un commentaire sur “Fanny Cloutier ou l’année où j’ai faillit rater ma vie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s