bd

L’âge d’or

L’âge d’or, Volume 1 de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil, Dupuis/ Aire Libre

Pour résumer:

La légende parle d’un « âge d’or, où vallées et montagnes n’étaient entravées d’aucune mu-raille. Où les hommes allaient et venaient librement… » 
Mais ce temps lointain est bien révolu. 
Le royaume est accablé par la disette et les malversations des seigneurs de la cour. À la mort du vieux roi, sa fille Tilda s’apprête à monter sur le trône pour lui succéder. Avec le soutien du sage Tankred et du loyal Bertil, ses plus proches conseillers et amis, elle entend mener à bien les réformes nécessaires pour soulager son peuple des maux qui l’accablent. Mais un complot mené par son jeune frère la condamne brusquement à l’exil.

Guidée par des signes étranges, Tilda décide de reconquérir son royaume avec l’aide de ses deux compagnons. Commence alors un long périple, où leur destin sera lié à « L’âge d’or » ; bien plus qu’une légende, bien plus que l’histoire passée des hommes libres et de leur combat, c’est un livre oublié dont le pouvoir est si grand qu’il changera le monde.

Ce que j’en pense:

Dans un univers Moyen-Âgeux, Tilda est l’héritière du royaume de son père. Hélas, un complot la condamne à l’exil. Grâce à Tankrel et Bertil, deux chevaliers, elle arrive à fuir. J’ai donc suivi sa fuite effrénée avec beaucoup d’attention. Durant son périple, elle et ses acolytes vont découvrir le texte de L’âge d’or qui prône l’égalité entre les Hommes peu importe leur rang.

Le scénario est bien construit. La quête de Tilda nous livre une vraie réflexion autour de l’égalité. L’ensemble monte en puissance tout au long du récit. La fin du scénario renferme un véritable climax et renforce le suspens. Forcément, tout cela m’a donné envie de découvrir le volume 2.

Les personnages sont vraiment bien élaborés. Tankrel joue le rôle du fidèle serviteur qui incarne la sagesse. Il est d’une grande importance dans l’aventure. Tilda qui est l’héroïne est une princesse très humaine. Beaucoup de mystères planent autour d’elle. Elle a des visions étranges et des phénomènes inexpliqués se produisent. De plus, le personnage devient de plus en plus sombre tout au long de la lecture. Elle qui était si bonne devient véritablement mauvaise, vile et rancunière. Le personnage éveille forcément la curiosité. Quant à Bertil, il est très attaché à Tilda. La relation de ces deux là est un peu ambiguë. Il se montre très sensible au discours de L’âge d’or et n’hésitera pas à prendre des décisions surprenantes.

Les illustrations quant à elles sont magnifiques. Les couleurs sont sublimes, le style est onirique et les décors féeriques. J’ai apprécié les dessins tout en courbes et volutes. C’est juste sublime!

Bref:

Un véritable coup de cœur!

giphy

Si je devais le noter:

5-plumes

Un petit aperçu:

Y a pas que moi qui en parle:

Noukette

Mo

Jacques

Publicités

5 commentaires sur “L’âge d’or

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s