Policier/ Thriller

L’été qui ne s’achève jamais de Peter Robinson

9782253116530-001-t

L’été qui ne s’achève jamais de Peter Robinson, Livre de Poche

Pour résumer:

Un adolescent disparaît dans d’étranges circonstances et Alan Banks, son meilleur ami, se reproche longtemps de ne pas avoir su prévenir sa mort. Trente ans plus tard, devenu inspecteur principal dans la police du Yorkshire, Banks croit avoir tiré un trait sur le passé. Jusqu’à une macabre découverte qui vient rouvrir la plaie, le plongeant dans une enquête particulièrement sensible, face à ses propres démons. À des années et des kilomètres de distance, ces deux meurtres pourraient bien être liés et leur élucidation se révéler aussi redoutable pour les vivants que pour la mémoire des morts.

Ce que j’en pense:

Avec ce roman policier, le lecteur suit deux enquêtes en parallèle et dont le lien est Alan Banks. L’intrigue est vraiment bien. Je suis très vite rentrée dans l’histoire, complètement intriguée par ce qui avait bien pu arriver à Graham. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque l’auteur me fit un beau pied de nez au détour d’un paragraphe, en m’embarquant dans une seconde disparition mystère. Décidément, Peter Robinson a l’art de mener plusieurs choses de front. Il n’y a aucun lien entre ses deux enquêtes sauf peut être le personnage principal, Alan Banks.

J’ai apprécié ces histoires bien menées ainsi que les différents rebondissements mais j’ai trouvé que l’ensemble manquait un peu de rythme. Adepte des thrillers, j’aurai parfois voulu trouver des actions plus musclées plutôt que de longs dialogues réflexifs…

Néanmoins, j’ai trouvé l’ensemble bien construit, avec des personnages intéressants. Alan Banks est au centre de cette intrigue et le lecteur découvre même un gros pan de son passé. L’inspecteur tombe le voile et se met à nu dans cet opus, acquérant ainsi une dimension véritablement humaine.

Quant à l’écriture, elle est très agréable. J’ai apprécié le choix de narration qui alterne les points de vue des trois enquêteurs. Chaque paragraphe enrichit le suivant faisant ainsi avancer l’intrigue de façon subtile.

Bref:

Une lecture agréable mais qui manque de punch à mon goût.

Si je devais le noter:

3-plumes

Publicités

Un commentaire sur “L’été qui ne s’achève jamais de Peter Robinson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s