Atelier d’écriture

© Rishi Deep

Épisode 1

Épisode 2

L’homme ne cilla pas et se pencha sur un vieux registre qui traînait sur une vieille table. Il saisit un crayon et remplit les cases vides de la feuille. Sia en profita pour regarder autour d’elle. Derrière la porte du Temple, s’étendait un long couloir sombre. L’extérieur en béton s’ouvrait sur une bouche de ferraille. Elle apercevait une série de portes fermées avec des symboles les décorant. Chaque porte était différente.

Lorsqu’elle était à l’école, le maître lui avait expliqué que cela était un immense honneur d’être choisi. Il avait également transmis à ses élèves les seules choses qu’il savait sur le Temple. La Cérémonie du Choix avait lieu deux fois par an. Au premier jour du printemps, une jeune femme de 16 ans était choisie, et au premier jour de l’automne, c’était un jeune homme du même âge qui faisait son entrée dans le Temple. Passé la porte, les jeunes gens devaient se choisir un nom. S’en suivait la Cérémonie des Adieux.

L’homme se redressa et lui désigna une alcôve. Sa mère l’attendait, assise sur une chaise. En face d’elle un siège vide. Sia se dirigea vers elle et s’assit droite comme un i. Elle soutint le regard de sa mère. Cette dernière avait vécu ce moment deux ans auparavant. Elles ne pleurèrent pas, elles n’échangèrent aucun mot. Lorsque l’homme vint la chercher, sa mère la prit dans ses bras et lui murmura « Lorsque le moment sera venue fais moi signe ». Elles s’écartèrent et Sia lui dit « Pour la Cause ». Sa mère répéta la phrase de manière ferme, une pointe de rage perçait dans ses paroles. Sia la vit s’éloigner lentement. Il ne fallait pas qu’elle perde son objectif de vue, ne pas se laisser rattraper par toutes ses émotions, ne rien laisser paraître.

L’homme l’amena dans le couloir de ferraille et lui désigna les différentes portes. « Choisis une porte Vengeance. Mais attention, ton choix déterminera tout le reste de ta vie de Vestale. » Sia détailla les dix portes. Sur chacune d’elle un symbole différent avec une inscription en dessous: Rê, Osiris, Isis, Horus, Seth, Anubis, Thot, Maât et Hathor. Elle ne savait pas ce que signifiaient ces mots, mais son regard s’orientait systématiquement vers le symbole qui représentait un homme avec un sceptre et un fouet à la main. Sia désigna la porte du doigt et l’homme l’ouvrit. Elle s’engouffra dans la pénombre.

 

Vous pouvez aller lire les autres textes via le blog Bricabook.

Bonne lecture à tous!

Publicités

8 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s