Lumière Noire de Lisa Gardner

9782226391933-j

Lumière Noire de Lisa Gardner, Albin Michel

Pour résumer:

472 jours : c’est le temps qu’a passé Flora aux mains de son bourreau. 472 jours plongée dans un abîme de ténèbres, à n’espérer qu’une chose : survivre.

Sortie miraculeusement de cette épreuve, elle cherche depuis à retrouver une existence normale. Pourtant, les murs de sa chambre sont tapissés de photos de filles disparues.
Quand, à la recherche de l’une d’elles, Flora se fait de nouveau kidnapper, le commandant D.D. Warren comprend qu’un prédateur court les rues de Boston, qui s’assurera cette fois que Flora ne revoie jamais la lumière…

Ce que j’en pense:

En cet hiver froid, rien de tel qu’un bon thriller lu avec une bonne tasse de thé sous une couverture. Mais, avec ce roman, vous aurez beau vous emmitoufler, votre sang va se glacer.

En effet, si vous avez jeté un œil au résumé, vous avez dû comprendre qu’avec ce roman, le lecteur se retrouve plongé dans une intrigue glaciale. Alors que Flora Dane a survécu à un enlèvement il y a cinq ans, la voilà qui vit la même situation. Je me suis complètement laissée prendre par l’histoire. L’intrigue a un rythme haletant et le suspens est intense. En règle générale, j’arrive à voir assez vite les tenants et aboutissants des thrillers mais là, j’ai complètement séché. C’est seulement lorsque l’auteure a daigné nous dévoiler le pot au rose que tout est enfin devenu clair. C’est donc à 30 pages de la fin du roman, que l’intrigue prend tout son sens, nous dévoilant un dénouement surprenant.

Outre l’histoire addictive, j’ai apprécié la construction des personnages qui sortent des sentiers battus. L’enquêtrice D.D a une histoire personnelle profondément marquée. Elle ne rentre pas dans les clichés et c’est agréable d’avoir un personnage original dans ce genre de roman. Quant au personnage de Flora Dane, il a exercé une certaine fascination sur ma personne. La psychologie de celle- ci est véritablement intéressante. La mécanique de ce personnage est complexe, elle m’a désarçonnée.

L’auteur a un style d’écriture simple et accrocheur. Alternant des passages de la précédente détention avec des passages se déroulant dans le présent, Lisa Gardner alimente intelligemment son intrigue, distillant au fil des pages de menus indices. La mécanique de ce roman est si machiavélique que vous aurez du mal à ne pas le lire d’une traite.

Bref:

Un véritable coup de cœur.

giphy

Si je devais le noter:

5-plumes

Merci qui?

Un grand merci à Eva pour ce cadeau. Je pense que tu auras compris qu’il m’a plu!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s