Les Mauvaises Gens d’Etienne Davodeau

cvt_les-mauvaises-gens-une-histoire-de-militants_4418

Les Mauvaises Gens d’Etienne Davodeau, Delcourt

Pour résumer:

Les Mauges. Une région rurale, catholique et ouvrière de l’ouest français. Les années 50. Quittant l’école au seuil de l’adolescence, des centaines de jeunes gens découvrent l’usine et ses pénibles conditions de travail. Avec l’église, elle semble être l’horizon indépassable de leur quotidien. Sur ces terres longtemps considérées comme rétives aux changements, certains d’entre eux se lancent pourtant dans l’action militante. Pourquoi ? Comment ? De l’immédiat après-guerre à l’accession de la gauche au pouvoir en 1981, Les Mauvaises Gens raconte ce désir d’émancipation collective, ses difficultés, ses limites et ses espoirs.

Ce que j’en pense:

Avec Les Mauvaises Gens, c’est une véritable étude sociologique qui nous est livrée. Le scénario s’organise autour de la vie ouvrière des parents de l’auteur. L’histoire de l’évolution du syndicalisme nous est dépeinte. le scénario est bien mené et bien ficelé. Le choix d’une narration qui alterne moments du passé et moments du présent est judicieux et rajoute du rythme à la BD. J’ai aimé voir le livre entrain de s’écrire car c’est ce documentaire en temps réel que l’on voit naître sous nos yeux.

J’ai apprécié l’esthétique et le fait que tout le dessin soit en noir et blanc. Le dessin est fidèle au style de Davodeau, simple mais efficace.

Tout le long du livre, un fort sentiment de nostalgie et d’émotion se dégage. C’est vraiment une BD qui prend au bide de part toute la vérité qui s’en dégage.

Bref, Etienne Davodeau nous livre une belle BD.

Un petit aperçu:

Si je devais le noter:

4-plumes

bd-de-la-semaine-saumon-e1420582997574

Cette semaine chez Stephie.

Publicités

10 commentaires

  1. J’ai beaucoup aimé « Lulu femme nue » et « Les ignorants ». Un peu moins « Le chien qui louche ». D’ailleurs depuis la sortie de ce dernier, je n’ai rien lu de Davodeau. il va falloir que je m’y remette, peut être avec celui-ci si l’occasion se présente.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s