Bouffon de Porcel et Zidrou

512unh2mmol-_sx195_

Bouffon de Porcel et Zidrou, Dargaud

Pour résumer:

 Au fond des geôles d’un château, un homme à bout de vie raconte une « belle et triste histoire d’amour ». Celle d’un enfant né, sur la paille d’un cachot, d’une mère si souvent abusée et maltraitée qu’elle en mourut. L’enfant était si laid qu’on le surnomma « Glaviot ». Il grandit dans l’obscurité, la puanteur et la violence, rêvant à ce « dehors » peuplé d’oiseaux. Un jour, l’enfant fut rendu à la lumière : le comte l’offrit à sa fille, Livia. Glaviot devint le bouffon de la gamine et, instantanément, en tomba éperdument amoureux. Bientôt, on ne pouvait plus les apercevoir l’un sans l’autre. Heureux ? Ne vous y fiez pas, le narrateur l’avait annoncé, cette histoire d’amour sera belle et triste…

Ce que j’en pense:

Encore un livre qui dormait tranquillement et sur lequel j’ai réussi à mettre la main à ma médiathèque adorée.

Commençons par le scénario qui est juste superbe. Cette histoire d’enfant mal formé qui peut réveiller d’un baiser les demoiselles mortes c’est quand même pas mal original. L’histoire avance avec un bon rythme et il n’y a pas de longueur.

J’ai apprécié le choix de la narration. C’est en fait un prisonnier qui moisit dans les oubliettes du château où grandit notre bouffon qui raconte.

Une atmosphère triste et mélancolique se dégage de ce récit qui est porté par le personnage de Glavio. Mon dieu, que dire de ce personnage. La première fois qu’on le voit, on reste vraiment surpris. Outre cette malformation faciale qui dévore le visage du personnage, l’illustrateur s’est véritablement attaché à travailler sur les yeux. Alors que les autres protagonistes ont des physiques plutôt banals, Glavio se détache du lot par ce regard si expressif qui fait oublier cette bouche si hideuse. Bien que repoussant, on s’attache à ce personnage profondément humain et plein d’amour. Glavio m’a ému par son histoire et par son attitude humble.

Les illustrations quant à elles, sont à la hauteur de l’histoire. L’atmosphère qui s’en dégage se marie à merveille avec le scénario. J’ai apprécié cette ambiance jaune, la beauté des paysages et les petits détails. Bref, un petit bijou visuel!

C’est donc un véritable coup de cœur!

Un petit aperçu:

 

Si je devais le noter:

5-plumes

bd-de-la-semaine-saumon-e1420582997574

Cette semaine chez Moka.

Publicités

14 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s