Lady Killer, Tome 1: A couteaux tirés de Joëlle Jones et Jamie S.Rich

51x6dip1vfl-_sx195_

Lady Killer, Tome 1: A couteaux tirés de Joëlle Jones et Jamis S. Rich, Glénat

Pour résumer: 

Méfiez-vous des femmes au foyer !
Deux filles blondes comme les blés, un job de vendeuse de cosmétiques à domicile, un mari occupé qui rentre tard du travail… en apparence, Josie Schuller a tout de la mère de famille idéale. Mais elle a un secret : c’est aussi la plus impitoyable des tueuses à gage !
Josie partage son quotidien entre l’entretien de son petit foyer irréprochable et l’exécution d’assassinats de sang-froid pour de dangereux commanditaires. Mais son idée du parfait rêve américain risque bien de se briser lorsque c’est elle qui se retrouve dans la ligne de mire…

Ce que j’en dis:

Classé coup de coeur dans ma médiathèque, Lady Killer m’a littéralement tapé dans l’oeil. Tout ce sang contrastant avec cette femme propre sur elle tenant un balai, forcément ça m’a parlé.

Le scénario est juste topissime. On y suit Josie une quasi maman modèle qui en fait est aussi une tueuse à gage. Josie joue de ses charmes afin d’atteindre son but sanglant et elle ne lâche jamais l’affaire. Vous l’aurez compris, c’est les femmes qui portent le pantalon dans ce comics. D’ailleurs, tout le livre prend appui autour du personnage de Josie. Cette dernière a un physique impeccable et une personnalité glaçante. Elle use de ruse, de force et de détermination pour sauver sa vie et celle de sa famille. Le personnage est tellement charismatique, que les autres paraissent vraiment bien fades à côté d’elle.

Côté illustration, j’ai adoré le mélange de glamour, de sexy et de sanglant. Les couleurs sont vives, le trait précis et dans le respect des critères du comics. J’adore vraiment toute l’esthétique de ce livre qui nous balance donc entre deux mondes que tout oppose et qui pourtant se rencontrent de façon magistrale.

Lady Killer est donc un petit bijou sanglant comme je les aime avec une touche de sexy qui fait la différence.

Un petit aperçu:

 

Cet article s’inscrit dans le cadre de la BD de la semaine, cette semaine chez Moka.

Publicités

11 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s