Tout peut arriver de Jonathan Tropper

41drvcznjil-_sx305_bo1204203200_

Tout peut arriver de Jonathan Tropper,  Editions 10/18

Pour résumer:

En apparence, Zach fait partie des nantis. Il vient de passer le cap de la trentaine, partage son lit avec Hope, la plus belle des fiancées, son appartement, avec Jed le millionnaire, et travaille dans une société de services.

Mais si on creuse un peu, rien ne va plus. Du matin au soir, Zach pense à Tamara, la veuve de son meilleur ami. Son colocataire passe ses journées à fumer des joints dans le plus simple appareil, vautré devant la télé. Et son boulot consiste à rester suspendu au téléphone pour servir de réceptacle aux récriminations de ses clients…

Tout ça avec le sourire, bien sûr ! Puis, un beau jour, Zach va devoir résoudre de vrais problèmes. Des déraillements de santé inquiétants, et surtout, la réapparition, après des années d’absence, d’un père extravagant… Pourtant, il devrait bien savoir d’expérience que tout peut arriver !

Ce que j’en dis:

Il y a des livres que l’on a envie de lire depuis loooongtemps. Et bien Tout peut arriver fait partie de cela. En revanche, allez savoir ce qui s’est passé dans mon cerveau de lectrice perturbée, j’étais persuadée que ce roman était un thriller. Alors quand j’ai débarqué à la Médiathèque, le sourire aux lèvres et que j’ai découvert qu’il était classé dans la section roman, j’ai commencé à me poser quelques questions. Alors effectivement, Tout peut arriver n’est pas un thriller loin de là! Ai je été déçue? Même pas! Et pourtant, je serai incapable de me rappeler pourquoi j’avais noté le titre de ce roman…

Rentrons dans le vif du sujet, parce que c’est bien beau de raconter ma vie mais quand même on n’est pas vraiment là pour ça. Je suis rentrée dans ce roman avec une facilité déconcertante. L’histoire est simple, le lecteur suit la vie de Zach à un moment clé de son existence. Alors Zach c’est le mec de trente ans qui pourrait être heureux parce qu’il a tout ce que peut souhaiter un homme mais voilà il ne l’est pas! Tout par en sucette dans sa vie. Son travail le gonfle, il a une fiancée belle mais dont il n’est pas vraiment sûr d’être amoureux (ben oui, il préférerait franchement sortir avec la femme de feu son meilleur ami) et il est persuadé d’avoir un cancer. L’auteur nous pose tout ses ingrédients sur la table et nous mélange le tout de façon assez magistrale. Les situations cocasses s’enchaînent, les traits d’humour aussi ainsi que certains moments émouvants. La recette parfaite je vous dis! Rajoutez à ça un personnage principal attachiant autour duquel gravitent de nombreux personnages aussi hétéroclites les uns que les autres et vous avez une vision d’ensemble de ce roman.

Alors bien évidemment au dos du roman il y a écrit un truc du genre « Olala on va se tordre de rire ah ah ah » mais bon il faut pas non plus exagéré les gars! J’ai souri par moment mais j’ai quand même pas fait pipi dans ma culotte! Il faudrait expliquer aux mecs du marketing que d’en faire trop peut desservir le roman! Parce que si vous vous attendez à vous taper des barres de rire et que vous riez pas une fois ben le lecteur peut être déçu!

Pour résumer un petit peu parce que je pars dans tous les sens, j’ai aimé cette lecture. C’est un roman agréable mais que je vais très vite oublier.

Pour info:

Le premier roman de Jonathan Tropper est Plan B.

L’auteur est également le co- scénariste de la série Banshee.

 

Publicités

A propos Amandine Au Fil des Plumes

Blogueuse, instit, grande fan de livres, je vous fais partager mes humeurs sur mon blog: https://aufildesplumesblog.wordpress.com
Cet article a été publié dans Roman. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s